Aéroports du Cameroun : faut-il faire payer les tests Covid ?
CAMEROUN :: SANTE

Aéroports du Cameroun : faut-il faire payer les tests Covid ? :: CAMEROON

Dans le cadre du processus de renforcement des stratégies de surveillance et de diagnostic du Covid-19 dans les aéroports en vue de la réouverture de l’espace aérien Camerounais aux compagnies aériennes, le gouvernement Camerounais a sollicité une structure fiable ayant les capacités techniques et financières de faire face à cette problématique qui selon un ensemble a un coût.

MEDITEST s’est proposé de faire une offre de service notamment le screening des passagers, désinfection des bagages et voyageurs aux niveaux des aéroports et des villes de Yaoundé et de Douala, principaux points d’entrée au Cameroun tout en rappelant que le Coronavirus a été une importation à travers les points d’entrée que sont les aéroports.

Après présentation de l’offre, le premier ministre chef du Gouvernement a instruit le Ministre de la Santé Publique de signer la convention de délégation de service public avec la société MEDITEST. La problématique du paiement des tests (Gratuit pour le reste de la population) n’est pas une spécificité Camerounaise encore moins une spécification de MEDITEST parce que dans plusieurs pays en Afrique, les tests sont payant surtout pour les voyageurs mais aussi presque dans toute l’Europe et aux États- Unis.

Aujourd’hui les instructions du Chef de l’État disent que les tests pour les voyageurs sont gratuits, la problématique du financement reste un aspect à prendre en considération. Malgré les instructions du Chef de l’État demandant la gratuité, MEDITEST continu de mener ses différents services au niveau de ses centres de dépistage bien qu’au niveau des aéroports mais tout en respectant la gratuité instruite par le Chef de l’État son Excellence Paul BIYA.

À titre de rappel, l’État jusque-là subventionne à hauteur de 80.000 FCFA en moyenne pour un test PCR depuis le début de la pandémie du Covid-19 ; aura il les moyens de continuer à le faire étant donné que cette pandémie est en pleine recrudescence dans certains pays ? c’est la question à se poser ici tout en sachant que MEDITEST dans sa convention avec l’État avait décidé de faire les RT-PCR à 60.000 FCFA incluant la désinfection des personnes et de leurs bagages aux sein des aéroports avec les équipements de dernières technologies. Le jeudi dernier 17 décembre, il y’a eu une réunion des ministres de la Santé de ECOWAS (CEDEAO), au cours de laquelle la principale résolution prise est d’harmoniser le cout des tests pour les voyageurs qui vont de 30 USD à 150 USD dans la sous-région. Ils se sont accordés sur 50 USD par test PCR.

L’État aujourd’hui pourra-t-il faire face une fois de plus à la sensibilité des tests pour les voyageurs en maintenant la gratuité du dépistage ? Nous prendrons en exemple le cas de la dialyse où nous observons que malgré le fait que la dialyse soit gratuite, l’État ne parvient pas tout seul à faire face à ce problème entrainant ainsi des grognes et des grèves faisant suite à des pertes en vie humaine. Situation des coûts des tests dans certains pays en Afrique

  • MALI : les tests PCR pour les voyageurs au départ de Bamako sont obligatoires et sont payants à hauteur de 35.000 FCFA le test. Pour ceux qui arrivent à Bamako, obligation d’avoir un test PCR négatif.
  • TCHAD : Tous les voyageurs doivent avoir fait leur test RT-PCR. Le personnel des Nations Unies est exempt de ce coût. Tous les autres passagers payent 15.000 FCFA.
  • LIBERIA : les couts sont 75 USD pour les tests à l’entrée comme à la sortie.
  • TOGO : tous les voyageurs à la sortie et à l’entrée sont testés (PCR) au coût de 40.000 FCFA mais sur conseil du comité scientifique, le test obligatoire à l’arrivée devrait être revue et supprimé pour tout passager arrivant avec un test négatif de moins de 72 heures.
  • En RCA les tests ne sont pas obligatoires mais les voyageurs le font pour les pays de destination et pour réduire la quarantaine. Le coût s’élève à 37.000 FCFA
  • SAO TOME ET PRINCIPE les tests COVID-19 obligatoires pour les sorties coutent 25 Euros.

Lire aussi dans la rubrique SANTE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo