Conseils régionaux : Le retour des retraités.
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Conseils régionaux : Le retour des retraités. :: CAMEROON

Les resultats des élections regionales sont connus. Avant la sassion de plein droit du 22 Decembre, le constat est clair, rien de nouveau.

Et c’est Cameroon Tribune, le quotidien à capitaux publics qui a eu bles mots justes «Des visages bien connus». Les conseillers élus viennent du monde politique, des milieux d’affaires, du commandement traditionnel. Ils sont sportifs, hommes et femmes de médias, acteurs culturels... Tous affichent la même ambition: contribuer au développement de leurs régions respectives.

Le quotidien Le Messager quant à lui revient sur le défaite du jeune Parti Camerounais pour la réconciliation Nationale de Cabral Libii, classé troisième à la dernière élection présidentielle d’octobre 2018 dans son fief politique. Régionales dans le Nyong-Ekelle: «Les dessous de la débâcle du Pcrn». Le parti de Cabral Libii a perdu dans son fief en faveur du Rdpc, dans un contexte d’hostilité aiguë contre l’émissaire du Comité central, accusé d’avoir manœuvré dans l’ombre.

Alors que le RDPC, parti au pouvoir a fait la razzia dans 9 régions des dix que compte le Cameroun, avec le soutien des membres du gouvernement et autres élites originaires de ces régions, le ministre de santé publique Malachie Manaouda a choisi son camp. Le journal Essingan indique que «Manaouda bascule dans l’Undp». Le Minsanté est accusé d’avoir remis des enveloppes aux conseillers municipaux Rdpc du Mayo Tsanaga, dans l’Extrême-Nord, pour faire gagner la liste du parti de Bello Bouba Maïgari contre celle du parti au pouvoir conduite par l’ancien ministre Zacharie Perevet.

De son coté, Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun qui s’est opposé à la tenue de ces élections, assigné à résidence surveillée est sorti de sa « prison ». Le journal Défis Actuels parle des «Révélations de Maurice Kamto». Avec quelques morceaux choisis ‘’ On veut décapiter le Mrc’’ ‘’ Notre pays est confronté à une guerre civile inutile’’ ‘’ En 2013 nous avons gagné trois mairies à Yaoundé’’ ‘’ Je ne suis pas porteur d’un projet insurrectionnel’’ ‘’ Le boycott est une décision du Conseil national du Mrc’’. Libre depuis quelques jours, le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun revient sur l’actualité de son parti, son combat et la vie nationale en général.

La Tribune du Littoral revient sur la défaite de la liste des chefs traditionnels dans le département du Nkam pour citer ministre de la jeunesse et de l’Education Physique originaire du coin Mouelle Kombi: «Ce n’est pas faute d’avoir essayé, il n’y arrive vraiment pas dans le Nkam». La défaite de la liste des chefs, qu’il a fortement soutenu aux régionales, vient s’ajouter à une série d’initiatives politiques qui ont également tous échoué, dans un département où le ministre des Sports et de l’Education physique revendique pourtant le leadership politique. Malgré ses deux nominations au poste de ministre, le Pr Narcisse Mouelle Kombi reste le plus impopulaire membre du gouvernement originaire du Nkam...

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo