LA JUSTICE PRONONCE UN RÉQUISITOIRE SÉVÈRE À L'ENDROIT DE NICOLAS SARKOZY
FRANCE :: SOCIETE

FRANCE :: LA JUSTICE PRONONCE UN RÉQUISITOIRE SÉVÈRE À L'ENDROIT DE NICOLAS SARKOZY

L'EX PRÉSIDENT FRANÇAIS NICOLAS SARKOZY ET DEUX AUTRES DE CES PROCHES COLLABORATEURS ONT ÉTÉ CONDAMNÉS LE MARDI 08 DÉCEMBRE 2020 À QUATRE ANS DE PRISON DONT DEUX AVEC SURCIS PAR LE PARQUET NATIONAL FINANCIER POUR CORRUPTION ET TRAFIQUE D'INFLUENCE.

L'étau de la justice c'est finalement resserré sur l'ancien président français Nicolas Sarkozy. Il a été condamné hier mardi à quatre ans de prison dont deux ans avec surcis par le parquet national financier.

Corruption, trafique d'influence dans la célèbre affaire des " écoutes" sont entre autres les faits d'accusations qui ont été invoqués à l'endroit de l'ex patron de l'Elysée à l'issue du procès.

" La République n'oublie pas ses présidents, on ne peut pas admettre d'un ancien président oublié la République" ont tonné les magistrats lors du réquisitoire.

L'ancien ami et avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog et l'ex magistrat Gilbert azilbert ont également été condamnés à la même peine. Ils ont été reprochés d'être des instruments constants et utiles à l'intérêt de l'ancien locataire de l'Elysée, bien plus, d'avoir méprisé les règles déontologiques de leurs professions à des fins amicales.

Outre cette affaire, l'ancien président français est aussi soupçonné d'avoir perçu des valises de millions d'euros du président Libyen Mouammar Kadhafi, dans le cadre du financement de sa campagne présidentielle de 2007.

Ce réquisitoire sévère qui fait grand bruit dans la météo Politique française, intervient moins de 24 heures après la libération à breyouth sous contrôle judiciaire, de l'homme d'affaires Franco-libanais Ziad Thiakiedine, ancien témoin en charge contre Nicolas Sarkozy dans la célèbre affaire du financement lybien des présidentielles de 2007.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo