Camer.be
CAMEROUN :: Ce que pense le Pcrn du décret présidentiel portant convocation du corps électoral :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Le Messager : Christian NDJOCK NKONGO, Porte-Parole du PCRN
  • jeudi 10 septembre 2020 10:26:00
  • 1009

CAMEROUN :: Ce que pense le Pcrn du décret présidentiel portant convocation du corps électoral :: CAMEROON

Le Pcrn a pris acte de la convocation du corps électoral en vue de la tenue des élections régionales suite au décret Présidentiel. Il convient d'emblée de reconnaître que cet acte est conforme à ses prérogatives. D'ailleurs nous ne sommes guère surpris car, c’était une évidence pour une formation politique comme la nôtre qui fait de l’andragogie sa démarche favorite que la convocation du collège électoral était imminente. Le précèdent décret président de mercredi dernier fixait déjà le cadre et la quotité par circonscription électorale. Ce n’est donc qu'apriori en théorie la continuité du processus qui convoque quant à lui le collège électoral et fixe la date et l’heure du scrutin. La nouveauté n’est donc qu’ici la date du scrutin qui vient déclencher le processus électoral.

D’ailleurs le camarade Président National l’honorable Cabral Libii en ce qui concerne le Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn) a pris deux notes circulaires orientatives le 03 Septembre dernier concernant ces élections régionales à venir. La première fixait le cadre participatif en interne et le second mettait en place la commission nationale de coordination des élections régionales au sein du parti, commission que chapote le Dr Serges Alexis LombatDibackmaire Pcrn de la Commune rurale de Nkondjock dans le Nkam.

Point n’est besoin de rappeler notre position sur la question, comme l’a rappelé dans un récent tweet le leader, qu’en règle générale en démocratie, la décision de participer ou de ne pas participer aux élections dépend aussi des chances de victoire ou de bonne performance. En ce qui nous concerne, nous avons qualité à y participer au sens de la loi car cette élection n’étant que la suite logique de celle de février dernier. Pour cette élection historique car première du genre, avec les centaines de Conseillers Municipaux que nous avons à travers le pays, nous prendront donc naturellement part à ce scrutin donc nous souhaitons le plus sincère possible.

Pour nous cette échéance revêt un caractère d'une grande symbolique sachant sa dimension dans le cadre du parachèvement de la mise en place institutionnelle contenue dans la loi constitutionnelle du 18 janvier 1996 qui consacre en théorie la perspective d’association des populations locales à leur autogestion, donc une autonomie entendue au sens de la décentralisation.

La participation du Pcrn à ces élections régionales s’inscrit donc dans la constance qui est sienne à accéder au pouvoir afin d’implémenter son activité programmatique contenue dans la vision du « Cameroun qui Protège et qui Libère les Energie » et qui sortira enfin les populations du marasme économique et le système de mal gouvernance quarantenaire dans lequel nous vivons. Notre participation à ces élections est un marqueur à impacter le développement local des populations car en principe, c'est là-bas où tout va se décider.

Et la régionalisation entendue comme une panacée dans le processus d’autonomisation des populations locales n'admet logiquement pas de se mettre en dehors de la sphère décisionnelle des populations qui nous ont donné la légitimité de parler en leurs noms au travers des suffrages à nous confiés.

Ce sera également pour nous l'occasion d'implémenter les promesses de campagne que nous avons pris avec les citoyens électeurs qui nous ont fait confiance, tout comme gagner en expérience car on en a grand besoin afin d'accompagner le président Cabral Libii à la magistrature suprême en déconstruisant les mythes et en montrant qu'un autre Cameroun est possible où on peut travailler différemment et impacter le devenir des populations.
Porte-Parole du PCRN

10sept.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo