L’assemblée générale du PCRN en Belgique
BELGIQUE :: POLITIQUE

L’assemblée générale du PCRN en Belgique :: BELGIUM

Le point focal du PCRN en Belgique a tenu dimanche dernier dans la commune de Uccle à Bruxelles, une assemblée générale qui a permis de confier à Fullbert Kammoe la direction de l’organe Belge du parti. L’évènement fut l’occasion d’annoncer les échéances d’une nouvelle structuration du parti en Belgique.

Le PCRN est solidement établi en Belgique avec des figures très dynamiques. C’est fort des initiatives entreprises jusqu’à présent que le président Cabral a cru juste d’intégrer au comité directeur du parti, plusieurs membres installés en Belgique.

Une marque de reconnaissance que les intéressés n’ont pas manqué de saluer.

Prenant la parole, Fullbert Kammoe a précisé quels étaient les défis les plus urgents.Il a déroulé à cet effet un plan d’action pour la sensibilisation des camerounais à l’inscription dans les listes électorales. Le chantier est énorme. Et la tâche ne sera pas une sinécure. Il y a en Belgique près de 8000 Camerounais, mais on ne compte que 235 inscrits dans les listes électorales. Bien au-delà de l’inscription aux listes électorales, le PCRN-Belgique doit se battre pour redynamiser ses propres troupes. Le parti doit en outre ratisser large, diversifier les profils de ses membres. Si pour l’instant les salariés et entrepreneurs sont majoritaires, d’autres catégories de populations telles que les retraités, les étudiants, primo arrivants et réfugiés politiques ne doivent pas rester en marge de la mobilisation en cours. Les membres du bureau n’ont pas manqué de s’attarder sur d’autres problématiques bien cruciales comme la double nationalité et de rappeler quelle est la position du parti.

La discussion étant très interactive, le public n’a pas été avare en propositions. Certains intervenants ont évoqué la nécessité pour la structure belge du parti d’être une machine à idées. D’autres par contre étaient plus attachés à la possibilité de porter des dynamiques de développement vers les municipalités PCRN, de créer des opportunités de synergies entre ces dernières et les communes belges.

On ne manquera pas de signaler que les militants PCRN de Belgique se sont illustrés en période de confinement par différentes actions humanitaires orientées notamment vers la population étudiante. Cette démarche rejoignait une vaste action de solidarité nationale initiée par le président Cabral libii. L’unité de production des masques du PCRN a promis au mois de Mai,( tel qu’on peut le lire sur la page facebook du parti) , de produire 30000 masques 100% coton respectant les normes de l’OMS.

Il n’a pas fallu trop longtemps pour que le PCRN devienne un maillon essentiel du landerneau politique national.

Il représente désormais une dynamique que les stratèges des différents establishments politiques ne sauraient ni sous-estimer, ni ignorer. C’est une force qui compte. Ses ambitions n’ont pas de limites. Son avenir est celui de tous les possibles.

Le parti du président Cabral Libii n’attend pas les élections pour approcher la population. Ses militants semblent avoir pour mot d’ordre, d’occuper le terrain en permanence au Cameroun comme à l’étranger.

Le parti peut se gratifier de performances appréciables pour une organisation politique encore très jeune. La participation remarquée de son leader aux présidentielles augurait déjà pour les municipales et les législatives la confirmation d’une installation durable au centre du jeu politique. Son parti en est sorti avec 5 députés, 7 communes, 204 conseillers municipaux.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo