APRES LES MARCHES DE LA CAN; LA MAFIA DE L'ATTRIBUTION DES MARCHES DE LA LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS
CAMEROUN :: SANTE

CAMEROUN :: APRES LES MARCHES DE LA CAN; LA MAFIA DE L'ATTRIBUTION DES MARCHES DE LA LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS :: CAMEROON

C’est un nouveau scandale d’Etat de détournements de deniers publics qui a lieu autour de la lutte contre le CORONAVIRUS au Cameroun. Une affaire très grave à l’image de la CAN 2019. Près de 200 marchés représentant des centaines de milliards de Fcfa passés par le ministère de la santé à des entreprises pour la livraison du matériel médical pour la lutte contre le COVID 19. Cette opération à laquelle le ministère des marchés publics, organisme de surveillance des marchés publics au Cameroun n’est pas associé a été autorisée par une lettre du 7 avril 2020 du secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh au ministre de la Santé Manaouda Malachie qui a épousé sa nièce. Comme cas le plus illustratif de la mafia actuellement en cours, celui du marché de 331 millions fcfa passé à l’entreprise RED MEDICAL.

AU COMMENCEMENT DU SCANDALE

Le 8 avril 2020, le secrétaire d’Etat à la santé publique chargé de la lutte contre les épidémies et pandémies, Alim Hayatou signe un bon de commande numéro 126 à l’attention de l’entreprise RED MEDICAL pour la livraison du matériel médical de lutte contre le Coronavirus pour un montant de 331 millions 836 750 FCFA.

A priori, rien d’anormal sur le document. Cependant après enquête, on découvre que le numéro de téléphone sur cette société 662 405 582 est le numéro de téléphone d’un certain : Michael ONOBIONO, fils cadet de James ONOBIONO.

Officiellement, Mickael est propriétaire de l’entreprise “ QUANTIUM COCOA SA” une entreprise d’agro-industrie qui intervient dans la transformation du Cacao. En décembre 2014, il a lancé avec son père, James ONOBIONO, la société d’investissement, PROPERO. Dotée d’un modeste capital de 10 millions de F CFA (près de 15.250 euros), ce fond doit prendre des participations dans différentes entreprises, au sein de secteurs variés. QUANTIUM COCOA SA l’entreprise de Mickael ONOBIONO est membre du MECAM de Daniel Claude Abate que l’on ne présente plus pour ses pulsions tribalistes et prédatrices.

La famille ONOBIONO va effectivement livrer le marché d’environ 331 millions fcfa à l’Etat du Cameroun, mais jusqu’à ce jour n’a toujours pas été payée. Ce qui est grave dans cette affaire c’est que sur le registre de commerce, on découvre que l’entreprise RED MEDICAL a été créée le 19 février 2020 au cabinet de Me Jean Jacques Moukoury Eyango. Sur ce document le propriétaire de la société RED MEDICAL s’appelle Thierry Francklin Nkomo. Or le marché a été livré par Mickael ONOBIONO. Qui est donc le vrai propriétaire de l’entreprise ?

THIERRY NKOMO

Je décide de retrouver le numéro de téléphone de Thierry Nkomo pour comprendre ce qui se passe. J’obtiens son numéro et je l’appelle. Visiblement il est en train de prendre du bon temps dans un bar, nous avons des problèmes pour communiquer. C’est après 40 minutes que je parviens finalement à l’avoir. Deux choses: Thierry Nkomo qui s’appelle sur Facebook Boby Dilan affirme être le propriétaire de l’entreprise RED MEDICAL et confirme l’authenticité du bon de commande. Il affirme par ailleurs avoir créé sa société en 2013 qui était sous le statut « établissements » et d’avoir décidé en février 2020 de la passer sous le statut de Société Anonyme à revenus limités (SARL) comme par hasard en pleine crise mondiale du Coronavirus et à quelques jours du déclenchement de la crise.

Il parle beaucoup et fort. Ne sachant pas qu’avant de l’appeler j’avais déjà pris des renseignements sur lui et je savais qu’il s’agissait d’un de ces gars banals qui traînent dans les rues de Douala et Yaoundé et se présentent comme homme d’affaire alors qu’il est le prototype du parfait feyman. Il croit dès lors m’impressionner. Je lui demande de me donner trois marchés livrés depuis dans le domaine médical. Il me cite un marché livré à La Croix Rouge en décembre 2014. Il y a 6 ans. Je lui demande s’il n’a pas de marché de 2019 ou 2018. Il hausse le ton.

MAFIA

Je change de stratégie afin de ne pas énerver l’interlocuteur. Je lui dis : je te crois. Car à ce moment, il faut le mettre en confiance. Je lui pose la question de départ de l’affaire. Comment le numéro de Mickael ONOBIONO se trouve sur son bon de commande ? Dans un premier temps. Il dit qu’il s’agit d’une confusion et accuse les responsables du MINSANTE. Puis une erreur de frappe. Une erreur de frappe sur 9 chiffres ?

Il s’enflamme. Sans que je ne lui pose ces questions, il dit: “ Quand je lançais mon entreprise j’avais besoin d’aide. Je me suis rapproché des ONOBIONO. Raison pour laquelle la boîte postale sur le document est la leur”. Ça je ne savais pas. Il poursuit : “ je les connais depuis que j’ai 14 ans”. Le lien est établi. Je lui dis :

« je vois » Et lui demande s’il n’a pas de problèmes. Il s’enflamme et répond : “ je peux ouvrir le capital de mon entreprise à tout le monde y compris aux ONOBIONO. Ma société est située à l’immeuble SCI, ancien immeuble SITABAC” comme par hasard qui appartient à James ONOBIONO, le père de Mickael ONOBIONO. Le pot aux roses est découvert.

Ainsi va la mafia dans la lutte contre le coronavirus. L’enquête se poursuit mais ces deux sont déjà bons pour la prison.

Lire aussi dans la rubrique SANTE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo