Assemblée nationale : Cavaye Yeguié Djibril désavoue Maurice Kamto
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Assemblée nationale : Cavaye Yeguié Djibril désavoue Maurice Kamto :: CAMEROON

Lors de la clôture de la première session ordinaire de la chambre basse du parlement, le président de l’auguste institution a décrié l’opportunisme dont il accuse certains leaders de partis politiques.

C’est dans la tristesse que s’est achevée la première session ordinaire de l’Assemblée nationale, le 18 avril dernier. À cette occasion, et comme il est de tradition, le président de l’auguste chambre, Cavaye Yeguié Djibril, a tenu un discours sur fond d’appel au « patriotisme », à la « compassion » et à la « solidarité » au moment où « le Coronavirus (…) continue de semer mort et désolation, endeuillant des milliers de foyers dans les cinq continents ».

En présence des membres du gouvernement, une minute de silence a observée en la mémoire de quelques victimes dont les Camerounais Manu Dibango et Wembe Samuel et du Sénégalais Pape Diouf, sans oublier l’ex député Joseph Mbah Ndam, récemment décédé des suites de maldie. Dans son allocution, le président de l’Assemblée nationale (Pan) est monté au créneau pour fustiger l’attitude « de ces leaders des partis politiques qui profitent de la situation actuelle pour se refaire une virginité. Au lieu de s’intégrer dans la salvatrice stratégie de riposte mise en place par nos pouvoirs publics, ils exploitent plutôt les peurs et les ressentiments des compatriotes, promettant monts et merveilles. Ils s’érigent même en sauveurs d’un Cameroun qu’ils disent être au bord de l’apocalypse », a-t-il décrié.

À écouter le Pan, il ne fait aucun doute que c’est bien le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), Maurice Kamto, qui est visé ici. En effet l’opposant n’a de cesse critiqué à la fois la stratégie gouvernementale de riposte contre le virus ainsi que le silence du président de la République. C’est d’ailleurs fort à propos que Maurice Kamto a annoncé avoir saisi le Pan à l’effet de faire constater la vacance de la présidence de la République. En outre, le président du Mrc a initié une levée de fonds visant, selon lui, à lutter contre la pandémie au Cameroun.

Au-delà des clivages

Seulement pour Cavaye Yeguié Djibril, une seule voie est à suivre : celle tracée par le président Paul Biya. Le « président de la République, démocratiquement et massivement élu, a mis en place un fond de solidarité nationale, unique cadre légal, habileté à recevoir les soutiens destinés à la lutte contre le coronavirus. Toute autre initiative visant notamment à faire un appel de fonds, sans l’aval des pouvoirs publics, sera considérée comme une arnaque et sera traitée comme telle. Des lois existent au Cameroun pour de tels cas », a-t-il martelé avec fermeté.

Autres choses que dénonce le Pan, la campagne de dénigrement du plan de riposte national, « orchestrée, dit-il, en ce moment par médias étrangers interposés », non sans indexer « les auteurs des fake news » et ceux des Camerounais qui, « délibérément violent les mesures édictées par les pouvoirs publics ». Néanmoins, « le très honorable » a adressé ses encouragements au ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, pour les sacrifices consentis avec son équipe. Au demeurant, « ce combat n’a point de couleur politique. Il ne porte aucune estampille confessionnelle et ne relève guère de la compétence de quelle que tribu que ce soit », a tempéré le Pan pour qui la victoire contre le COVID19 commande d’agir « de façon collective, en toute solidarité, le tout adossé sur une communication bien pensée, organisée, pertinente et maitrisée ».

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo