Des policiers débarquent à Equinoxe Tv à Douala
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Des policiers débarquent à Equinoxe Tv à Douala :: CAMEROON

Ils ont voulu interdire la diffusion d’un éventuel message de Maurice Kamto dans le journal télévisé du 03 avril 2020.

Il a manqué de peu pour que le journal de 20h d'Equinoxe télévision présenté par Nadine Yambou, le vendredi 03 avril 2020, soit interrompu par les éléments de la police. La présence inhabituelle des hommes en tenue a provoqué une vague de questionnements. « Vendredi, en pleine édition du journal de 20h, un important contingent d’éléments de la police débarque à Equinoxe. Malgré l’opposition des vigiles, six commissaires divisionnaires de police sont montés. Ils sont allés d’abord à la radio, puisqu’ils ne savaient pas où se trouvait la Tv. C’est de la radio qu’ils ont été, ensuite, conduits dans les locaux de la télévision », rapporte une source sous anonymat.

Après avoir franchi les studios d’Equinoxe Tv, ces policiers sont approchés par un responsable qui décline son identité, avant de s’enquérir de l’objet de la présence des hommes au béret noir. « Alors qu’ils sont en plein échange, le directeur adjoint de la production entend des éclats de voix. Il se rapproche d’eux, se présente et demande ce dont ils ont besoin. C’est alors qu’un commissaire lui dit qu’il y a une déclaration qui sera faite par Maurice Kamto, dans leur édition du journal de 20h. Et qu’ils ont reçu instruction du délégué général de la Sureté nationale (Dgsn) de venir interrompre le journal et interpeller tous ceux qui sont présents dans les locaux d’Equinoxe en ce moment », poursuit notre informateur.

On se souvient que dans une communication, quelques jours plus tôt, Maurice Kamto a donné un ultimatum au président de la République, Paul Biya, pour se prononcer sur les stratégies de lutte contre le COVID-19 au Cameroun. Cet ultimatum expirerait ce soir-là à minuit. Surpris, le directeur adjoint de la production avoue n’avoir pas souvenance de la programmation d’un quelconque élément sur Maurice Kamto, encore moins sur le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) dont il est le président.

Il promet d’aller vérifier le conducteur du journal et d’enlever l’élément concerné au cas où il serait programmé. De retour de ce contrôle, le directeur adjoint de la production informe les policiers de l’absence de l’élément « litigieux ».

Dans l’intervalle, ces policiers rendent compte par talkie-walkie à un responsable. Avant de quitter les lieux, les plus gradés demandent à voir les bureaux du directeur de l’exploitation et du Pdg. Informés de l’absence de ces deux responsables, ils décampent. Au bas de l’immeuble abritant les bureaux d’Equinoxe Tv, une dizaine de pick-up sont immobilisés. Armes aux poings, les éléments de la police et les commissaires restés au rez-de-chaussée attendaient les instructions de leurs collègues.

L’intrusion des éléments de la police dans les locaux d’Equinoxe Tv intervient un mois après l’accusation portée par le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, contre quelques Ong et médias parmi lesquels Equinoxe Tv, d’être manipulés pour diffuser de fausses informations et de faux rapports en vue de déstabiliser le régime de Yaoundé.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo