PIERRE KWEMO : Le transfuge SDF au parcours atypique
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: PIERRE KWEMO : Le transfuge SDF au parcours atypique :: CAMEROON

L'ancien vice-président de l'Assemblée nationale estime que le Social democratic front ne porte plus l'espoir du changement.

Militants convaincu du Social Democratic Front, Pierre Kwemo a gravi des échelons au sein du parti politique de Ni John Fru Ndi. Et pourtant, le 27 octobre 2010, il démissionne du SDF. S’il n’a pas voulu donné des explications à la presse au moment de son départ du parti de Fru Ndi, il décrira plus tard, dans un document baptisé la rupture le parcours au sein de cette formation politique. Pierre Kwemo a décrit les victoires et les défaites de ce trajet politique qui l’a porté à la vice-présidence de l’Assemblée nationale au cours de la législature (2002-2007). C’est durant cette période qu’il réussit au congrès de mai 2006 à Bamenda à se hisser à la première vice-présidence du parti.

La brouille commence au terme des élections de 2007 quand la hiérarchie du SDF lui attribue le mauvais score du SDF dans le Haut-Nkam. Il sera suspendu de ce poste et interdit de postuler à toute fonction dans le parti pour une durée indéterminée par le chairman Ni John Fru Ndi en novembre 2009. Face à ce blocus, Pierre Kwemo n’aura plus d’autre choix que de quitter le SDF. Il fonde l’Union des Mouvements Socialistes (UMS) un parti politique avec lequel il a emporté une victoire aux municipales de 2013. Il a battu le RDPC en 2013 à la mairie de Bafang. Mais ne détenait pas une majorité absolue au sein du conseil municipal où siégeaient également le RDPC et le Mouvement citoyen national Camerounais (MCNC).

Pierre Kwemo Kwemo est le fondateur du club sportif UMS (Union des Mouvements Sportifs) de Loum. Mais le maire sortant de Bafang est aussi un homme à scandale. On se souvient encore du 11 janvier 2019, lorsque Pierre Kwemo, maire de la commune de Bafang et vice-président de l’Assemblée générale des Conseils fiscaux du Cameroun, est interpellé puis incarcéré à la prison centrale de Yaoundé Nkondengui pour « pillage en bande », selon l’ordonnance de placement en détention du juge d’instruction près le Tribunal de grande instance du Mfoundi. Des sources proches du dossier indiquaient alors qu’il s’agissait d’une affaire de terrains vendus par Pierre Kwemo à M. Peughouia (Quiferou), qui remonte à 2009. Après la vente de deux terrains au sieur Peughouia, le nouveau propriétaire a entrepris l’exploitation et aurait procédé à l’expulsion d’un locataire Andze Jean-Claude qui résidait dans une habitation construite sur l’espace concerné.

C’est à la suite de ce déguerpissement que le locataire aurait entrepris une action en justice pour vol et destruction de ses effets. Plusieurs tentatives auraient été entreprises par les accusés, afin que l’affaire soit résolue à l’amiable et se seraient butées à un entêtement du plaignant Andze Jean-Claude. Le sieur Peughouia (Quifeurou), le principal accusé, ayant pris la fuite, Pierre Kwemo a été interpellé et placé en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé Kondengui ce 11 janvier 2019, après avoir opposé un non catégorique à la sommation de paiement de la somme de 100 millions FCFA au plaignant.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo