Saccage ambassade du Cameroun à Paris:Le procès renvoyé au 20 novembre prochain (Texte et video)
FRANCE :: SOCIETE

FRANCE :: Saccage ambassade du Cameroun à Paris:Le procès renvoyé au 20 novembre prochain (Texte et video)

Le Tribunal correctionnel de Paris ouvrait ce jour, le procès de trois personnes prévenues dans le cadre du saccage de l'ambassade du Cameroun à Paris.

Plusieurs manifestants qui se présentaient comme des opposants au président camerounais Paul Biya ont envahi le 26 janvier 2019 l’ambassade du Cameroun à Paris, saccageant notamment des portraits du chef de l’État et plusieurs objets mobiliers.

Les accusés (Waffo Wanto dit « Général Wanto », Thiam Abdoulaye dit « Calibri Calibro », Azonsop Tchetchago Nelson dit « Maître corbeau ») devaient répondre ainsi ce jour des accusations d’association de malfaiteurs, cambriolages par effraction, dégradations volontaires, vol aggravé … pour des infractions commises en bandes organisées, suite à une plainte de l’ambassadeur Alfred Nguini.

Contre toute attente, le procès a été renvoyé à la demande du juge au 20 novembre prochain. Affaire renvoyée du fait de la grève des Avocats. Pour le "Général Wanto", ce n'est que partie remise. " Il ne faut pas baisser les bras car, le combat doit continuer" at-il conclu .

Un tel renvoi n'est possible que parce que les personnes poursuivies comparaissent libres. C'est bien différent du Cameroun où de tels renvois sont constants alors que des personnes sont détenues.

Nous y reviendrons.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo