Le pouvoir présidentiel et l '«organisation démocratique distribuée» en Afrique
GUINÉE :: POINT DE VUE

GUINÉE :: Le pouvoir présidentiel et l '«organisation démocratique distribuée» en Afrique :: GUINEA

Alors qu'il s'apprête à ajouter son nom à la longue liste de dictateurs africains obsédés par leur immortalité obscène, l’orgueil mal placé de M. Condé trahit tous ceux qui ont cru en lui comme l'espoir d'un continent démocratique, et surtout comme le couronnement de la longue histoire de lutte pour la démocratie en Guinée qui l'avait précédemment confiné à l’exil en France.

Aujourd’hui Il nous dit que nous avons eu tort de croire en la démocratie et aux droits de l’Homme, et que nous ne pouvons rien changer de toutes les façons, parce que “tout est truqué, même quand vous gagnez”!

Ainsi, Comme de nombreux dictateurs brutaux avant lui, M. Condé a maintenant transformé le pouvoir en un culte de la personnalité obscène.

Le fait est que M. Condé peut bien gagner une bataille technique et truquer le système pour un troisième mandat n’enlève pas qu’il ne sera jamais en position de gagner une bataille politique légitime en Guinée.

Les organisations des droits humains, telles que le CL2P, motivé par un sentiment d'indignation et d'injustice illustrent la détermination et la mobilisation des Africains ordinaires pour moderniser notre système politique arriéré à travers l’Afrique francophone. Ils continueront à exercer une pression suffisamment forte sur ces régimes autocratiques pour que des projets politiques démocratiques soient réalisés, ouvrant ainsi les champs de bataille politique à tous.

Ces nouvelles structures sont organisées à partir d'une accumulation du pouvoir stratégique au niveau local ou par secteur, plus uniquement sur le critère de l’idéologie.

Cela est dû à la notion d ‘ «organisation distribuée ». Elle décrit un nouveau phénomène: une action politique spontanée, diffuse et axée sur les personnes. Cela contraste avec les méthodes autoritaires du pouvoir tyrannique et centralisé basé notamment sur le supposé charisme du président. L'organisation distribuée implique que les masses créent et gèrent leurs propres réseaux sociaux et politiques tels que le CL2P qui est une organisation dirigée par des bénévoles expérimentés et très motivés qui découvrent par eux-mêmes comment effectuer le changement au niveau local en particulier.

En conséquence, le plus grand danger serait de nous embourber dans cette dichotomie machiavélique et meurtrière entre « régime contre Société » et « Société contre Société » comme au Cameroun sous la loi dite des autochtones contre des allogènes. Parce que nous voulons faire de la politique et non de la guerre.

Ainsi, les organisations des droits de l'Homme, telles que le CL2P, développent des capacités pour réglementer les règles du jeu politique de façon démocratique et exposent le secret des centres de pouvoir et comment ils fonctionnent dans une nouvelle sphère publique pour contribuer à donner à tous les Africains ordinaires, des ressources égales pour participer au jeu politique.

Dr. Olivier J. Tchouaffe, Porte-parole du CL2P

http://www.cl2p.org 

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo