Camer.be
CAMEROUN :: Grand dialogue national : Paul Biya veut discuter avec les groupes armés. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Camer.be : Ben BATANA
  • mercredi 11 septembre 2019 12:32:00
  • 1124

CAMEROUN :: Grand dialogue national : Paul Biya veut discuter avec les groupes armés. :: CAMEROON

Le grand dialogue National a été annoncé. Sans exclusive. Un pied de nez aux thuriféraires du régime qui avait fait de la crise anglophone un fond de commerce politique.

Le Cameroun a retenu le souffle. Une demi-heure durant. Suspendus à ses lèvres. Au cours d’une adresse spéciale à la nation. Finalement, le vieil homme a lâché « J’ai décidé de convoquer, vers le fin du mois en cours un grand dialogue national » Cette initiative présidentielle vient elle à bon escient ? Déjà, le grand public a pris sienne cette actualité « On aurait pu faire l’économie de tant d’atrocités, de partes en vies humaines et des dégâts matériels consécutifs à la crise dans le NOSO » Qui va payer la note ? Et pourtant, au début de cette crise et pendant trois ans, des voix se sont élevée pour appeler à un dialogue inclusif sur la question anglophone.

Des faucons du régime de Yaoundé avec leurs affidés avaient envahis les espaces de communication pour fustiger les revendications des anglophones. Contribuant ainsi à l’enlisement et au pourrissement de la situation. Ils ont crié à hue et à dia « dialoguer avec qui ? On ne dialogue pas avec les terroristes. Le silence de Paul Biya devenait assourdissant et le peuple piaffait d’impatience. Paul Biya est il maitre à bord ? Une cinglante gifle vient de leur être assenée. Paul Biya veut dialoguer avec les groupes armés « ce dialogue réunira une palette diverse de personnalités : parlementaires, hommes politiques, leaders d’opinion, intellectuels, opérateurs économiques, autorités traditionnelles, autorités religieuses, membres de la diaspora, etc. Seront également invités des représentants des Forces de Défense et de Sécurité, des groupes armés et des victimes. »

Et cela dans le cadre d’un dialogue plus large « Le dialogue dont il est question, concernera principalement la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Mais il est évident qu’en cela même il touchera à des questions d’intérêt national, telles que l’unité nationale, l’intégration nationale, le vivre-ensemble, il ne saurait intéresser uniquement les populations de ces deux régions » Et sans exclusive « Il aura donc vocation à réunir, sans exclusive, les filles et les fils de notre cher et beau pays, le Cameroun »

Du coup, des voix se sont élevées pour dénoncer un dialogue biaisé aux contours flous. Pour le quotidien le Messager paraissant à Douala, il s’agit d’un « pétard mouillé » qui n’engage que ceux qui y croient. A l’avance, les dés sont pipés. Parce que, à l’évidence et comme le souligne Ouest Echos, un journal paraissant à Bafoussam « Paul Biya annonce u dialogue avec les fantômes »

Cependant, l’immense majorité des Camerounais est attaché au retour de la paix. Elle passe par la consolidation des valeurs. Pour Paul Biya : la paix, la sécurité, la concorde nationale et le progrès Il s’articulera également autour de thèmes susceptibles d’apporter des réponses aux préoccupations des populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ainsi qu’à celles des autres régions de notre pays : le bilinguisme, la diversité culturelle et la cohésion sociale, la reconstruction et le développement des zones touchées par le conflit, le retour des réfugiés et des personnes déplacées, le système éducatif et judiciaire, la décentralisation et le développement local, la démobilisation et la réinsertion des ex-combattants, le rôle de la diaspora dans le développement du pays, etc. Croisons les doigts.

11sept.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo