Camer.be
CAMEROUN :: POUR CLARENCE YONGO, LES MEDIAS CLASSIQUES PEUVENT LUTTER CONTRE L’INFOPOLLUTION :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA CAMEROUN :: POUR CLARENCE YONGO, LES MEDIAS CLASSIQUES PEUVENT LUTTER CONTRE L?INFOPOLLUTION :: CAMEROON
  • Correspondance de : Rachèle Kanou
  • mardi 11 juin 2019 16:21:00
  • 7015

CAMEROUN :: POUR CLARENCE YONGO, LES MEDIAS CLASSIQUES PEUVENT LUTTER CONTRE L’INFOPOLLUTION :: CAMEROON

En participant à l’éducation des socionautes via des tranches consacrées.

C’est ce qui ressort de l’atelier qu’elle a animé lors de Forum sur l’innovation numérique (FINU) organisé à Yaoundé du 6 au 8 Juin 2019. Durant son exposé, cette experte en communication est revenue sur les éléments de son thème soutenu avec brio à l’Ecole Supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication, pour l’obtention de son master 2.

Il s’est agi notamment de rappeler que sur les réseaux sociaux, la liberté d’éditer a entraîné une pollution qualitative et quantitative de l’information. S’agissant de la pollution qualitative, elle est marquée par la désinformation (Fake news, Infox : information mensongère, Hoax ou canular), la propagande (faire des publications dans le but d’influencer l’opinion publique).

La pollution qualitative se caractérise quant à elle par la surabondance de l’information ou la surinformation. Il s’agit d’un flux élevé d’informations qui ne facilite pas le tri chez la personne qui les reçoit. Ceci peut donc entrainer la contamination de la bonne information par la mauvaise information.

Alors qu’est-ce qu’il faut faire ?

Pour Clarence Yongo, les médias classiques doivent former les internautes au tri sélectif dans des tranches spécialisées. Ceci va donc permettre de rétablir l’équilibre de la perception des médias traditionnels comme diffuseur de la bonne information. Ces médias doivent également mettre du sérieux dans le traitement de l’information pour éviter de diffuser des Fake news. Autre solution, créer des espaces de fact-cheking qui permettent de vérifier les informations qui font le buzz sur internet et qui souvent sont des infox. Enfin, il est nécessaire de rappeler le cadre normatif de la communication numérique au Cameroun.

Clarence YONGO a choisi pour sa part de créer Griote, une Web Tv féminine, afin de diffuser la bonne information sur les sujets liés aux femmes et aux enfants en Afrique subsaharienne.

11juin
Lire aussi dans la rubrique MéDIA
Vidéo