Camer.be
Cameroun, Diplomatie: Arnaque à Yaoundé :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : CL2P
  • vendredi 22 mars 2019 08:00:00
  • 7310

Cameroun, Diplomatie: Arnaque à Yaoundé :: CAMEROON

La figure du tricheur (Trickster) dans le folklore africain est celle qui trompe les gens. Comme le démontre le CL2P depuis des années, la politique camerounaise est axée sur une chose et une seule qui est la survie et la préservation du « prophète », qui est en réalité un filou s’appuyant en permanence sur la manipulation des esprits pour survivre et se renforcer.

Le filou survit en créant des schémas trompeurs ou «Fay.» Son dernier acte de tromperie en date a eu lieu lorsque le « dieu-président » a offert son habituel « Gri-Gri » à l’émissaire de Donald Trump en séjour à Yaoundé, dans l’espoir d’enchanter à nouveau le peuple « américain » à travers la figure du sous-secrétaire d’État aux affaires africaines Peter Tibor Nagy. Ainsi, Paul Biya offrit son « gri gri » habituel en espérant pouvoir une fois de plus envoûter ces « impétrants » d’américains …

Mais l’expression du visage de l’ambassadeur américain résident à Yaoundé. en second plan sur la photo prise ce lundi 18 mars au palais présidentiel de Yaoundé, en dit long sur le fond de sa pensée sur ce régime et son despote, qui a toujours su donner l’impression trompeuse qu’il ne sait absolument rien des crimes contre l’ Humanité, des séquestrations de ses vrais opposants, de la chape de plomb répressive qui plane sur son pays, ou des déclarations incendiaires contre les États-Unis faites ces derniers jours par ses principaux lieutenants et partisans ethno-fascistes…

Pourtant rien ne se fait et ne se dit officiellement depuis 37 années dans cet état policier, sans que Paul Biya ne soit à la manœuvre, y compris lorsqu’il séjourne la moitié de l’année en Suisse.

L’image abondamment répandue d’un homme physiquement retiré des actes et scènes de crime dont il est pourtant bien l’auteur éloigné ne trompe en réalité plus personne. Car, la force motrice du filou dans sa vie politique aura été la personnalité et non la politique. Il a toujours visé à tout prix « remporter » par tous les moyens toutes ses parodies d’élections. Chercher à savoir ou comprendre pourquoi il veut ainsi gagner s’avère secondaire.

Cependant, le filou n’est pas aussi puissant qu’il le pense vis-à-vis des gens qui ont appris tôt toutes ses ficelles de diversion, ses méthodes de camouflage, et ses astuces, tels que le sont les membres du CL2P. Le filou ne peut réussir qu’avec les «Sardinards», c’est-à-dire des personnes confrontées à de véritables problèmes d’alimentation et de quête vitale de produits de première nécessité. Dans ce contexte, la filouterie n’est qu’une pratique qui en réalité dénote une corruption enracinée dans l’État pour le compte égoïste d’un seul et même filou qui dirige ce payst depuis 37 ans au détriment de la nécessaire harmonie sociale et cohésion nationale.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org 

22mars
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo