Camer.be
FRANCE :: "RESPECT POUR TOI, RESPECT POUR MOI" UNE ASSOCIATION ANTI-RACISTE  DE L'ARTISTE EKEG'S :: FRANCE
FRANCE :: SOCIETE FRANCE :: "RESPECT POUR TOI, RESPECT POUR MOI" UNE ASSOCIATION ANTI-RACISTE  DE L'ARTISTE EKEG'S :: FRANCE
  • SOPIEPROD : Daniel BAMBOU
  • dimanche 10 février 2019 23:46:00
  • 1768

FRANCE :: "RESPECT POUR TOI, RESPECT POUR MOI" UNE ASSOCIATION ANTI-RACISTE DE L'ARTISTE EKEG'S :: FRANCE

Respect pour toi, Respect pour moi », une association anti-raciste en milieu sportif de l’artiste camerounais Ekeg’s

« RESPECT POUR TOI, RESPECT POUR MOI » est une association dont l’objet est de « combattre le racisme et les violences à l’intérieur et à l’extérieur des stades de football, éduquer, développer, promouvoir et favoriser des activités à caractère culturel, sportif et social ; produire des chansons et organiser des concerts de musique valorisant l’esprit sportif ; promouvoir l’esprit de l’éthique sportive en développant des activités de prévention, de formation et d’animation à caractère culturel, sportif et social » lit-on dans le Journal Officiel.

Tout un programme dans un monde où des esprits mal intentionnés veulent mettre hors-jeu les valeurs éthiques prônées par le sport. En effet, ces derniers temps des barbares transforment les stades en îlots de haine où ils marquent de leur bêtises un sport pourtant noble.

Les terrains de foot sont devenus des amphithéâtres de la discrimination, des lieux de défoulement de hooligans, champions de la bêtise humaine. Cris de singe par-ci, jets de bananes par-là, on se croirait revenu cinquante ans en arrière quand la ségrégation et l’apartheid régulaient les rapports interraciaux.

Sur son créateur, Ancien footballeur reconverti dans la musique, Ekeg’s a décidé de mouiller le maillot pour remédier aux dérives comportementales qui ressurgissent dans le sport.

Ce lanceur d’alerte n’en n’est pas à son premier match contre la misère du monde. On se souvient qu’il a déjà associé son nom à une organisation de bienfaisance au Cameroun, dont le but est de « détruire » l’autisme, terrible handicap auquel on n’a pas encore trouvé de solution sanitaire.

Désormais l’artiste a résolu d’équiper son humanisme légendaire de « crampons » afin d’écraser la bête immonde. Le mal concerne tout le monde. « Nous sommes tous des supporters » chante ce spécialiste du bikuti, danse du Centre devenue sport national des Camerounais. D’où vient la sauvagerie chez les fans de foot, précisément dans les championnats européens ? Ekeg’s a sa petite sur cette problématique. Il la développe dans un de ses nombreux tubes. « Chacun de nous a besoin d’amour pour pouvoir aimer » dit-il déjà dans le single dédié aux supporters (en 2014).

En effet, dirait la psychanalyse « les bas instincts de la haine viennent de l’enfance maltraitée ». Ce n’est donc pas un hasard si Ekeg’s a également rendu hommage aux mamans dans une mémorable chanson. L’artiste se doute que le premier terrain de jeu que fournit la société à l’enfant c’est sa maman. Et dans chaque enfant sommeille un futur supporteur de foot, sport-roi au pays des Lions Indomptable et partout dans le monde, Orbi et Urbi. Donc l’éducation d’un fan de foot commence à la maternelle. Quelles sont les influences de l’artiste ? Ekeg’s se situe dans la lignée des légendes comme Le baron Pierre de Coubertin qui plaça le sport en général dans une dimension olympique, c’est-à-dire un sacre de l’amitié entre les peuples. D’ailleurs, avant nous, les Egyptiens, les Romains, les Grecs arrivaient à bout des tensions sociales grâce aux jeux.

En déclarant au Journal Officiel l’association « Respect pour toi, Respect pour moi », Ekeg’a a convaincu un grand supporteur au sommet de l’Etat : le Président de la République. Dans une lettre du 13 juillet 2018 on peut lire de la main d’un conseiller du gouvernement : « Le Chef de l’Etat m’a confié le soin de vous assurer de toute attention portée à l’initiative mise en place par votre association en faveur de la lutte contre le racisme et les violences dans le football » Par son militantisme social, Ekeg’s semble naturellement faire équipe avec les Institutions politiques d’un pays, La France, championne du monde 2018 : « Vous connaissez l’attachement que le Chef de l’Etat porte aux valeurs universelles de fraternité, de partage et de dépassement de soi portées par le sport autour desquels notre Nation peut se rassembler comme elle l’a montré au cours de l’Euro 2016 » dit L’Elysée.

Ekeg’s est invité à marquer des buts en faveur de l’amitié, valeur qui doit être érigée en « exemple dans notre société » Au bout du compte, Ekeg’s, en phase avec le premier citoyen de la République, mène un combat plein de légitimité. « Le Chef de l’Etat Français se félicite de l’engagement des associations, telle que la vôtre, pour porter et défendre ces principes et faire que le football soit toujours un trait d’union entre les cultures et entre les hommes. » stipule la note gouvernementale.

Sa chanson contre le racisme est hissée au gradin de l’humanisme dont se réclame aussi le pays des Droits de l’Homme : « A cet égard, la chanson °Racisme et violence dans le foot ça suffit° » produite par votre association et que vous souhaiteriez pouvoir diffuser le plus largement possible, contribue à cette ambition. » Ekeg’s peut crier « Victoire ! » Il a la balle de match.

Mais l’enjeu est de taille. Ekg’s a un défi à relever dans ce combat de titan contre racisme et la violence. Ce gladiateur a plusieurs atouts pour vaincre les démons des stades : les dribles de Kylian Mbappé le sportif, la dextérité d’Etienne Mbappé le musicien. Références :

« Racisme et violences dans le foot, ça suffit » RESPECT POUR TOI, RESPECT POUR MOI Association de lutte contre le racisme et les violences dans le football.

Siège social : 16, rue Martre, 92110 Clichy Date de déclaration, : 15 juin 2016

10févr.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo