Un gynécologue français interdit d'exercice“¦ en activité au Cameroun
CAMEROUN :: SOCIETE

Un gynécologue français interdit d'exercice“¦ en activité au Cameroun :: CAMEROON

François Suzanne, gynécologue et chirurgien condamné à deux ans de prison ferme et une interdiction définitive d'exercer en France est en activité au Chrarcerh

C’est le très sérieux journal français Le POINT (Publié le 11/04/2003) qui l’a révélé : François Suzanne, 59 ans (à l’époque des faits NDLR ) , gynécologue et chirurgien clermontois été condamné à deux ans de prison ferme et une interdiction définitive d'exercer (délibéré le 5 mai par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. « Déjà condamné en 2000 pour des faits analogues sur une patiente, il comparaissait cette fois pour agression sexuelle sur cinq femmes » ajoute Le Point. Ce praticien avait une réputation forte établie, ayant réalisé la première intervention dans le domaine de la reconstruction mammaire immédiate, avec prélèvement de la paroi abdominale dans le traitement du cancer du sein. Sauf que derrière cette prouesse médicale, se cachait des méthodes peu orthodoxes du médecin sur ces patients. François Suzanne prenait des clichés de ses patientes dénudées qui n'avaient rien à voir avec son travail. Une quinzaine d’année après, le « banni » de la médecine a trouvé du travail au Cameroun, et exerce tranquillement au Centre hospitalier de recherche et d'application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine CHRACERH. D’ailleurs des sources bien informées soutiennent que ce gynécologue bel et bien pratiqué une intervention chirurgicale dans cette formation de référence dans la journée du 04 décembre.

Sa présence au Cameroun a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Des femmes et associations féminines ne se sont pas faites prier pour affubler ce gynécologue d’insultes et autres menaces. D’ailleurs, c’est l’activiste politique Marianne Ekane qui sur sa page Facebook a porté à l’attention du public ce fait là. « Condamné pour abus sexuel sur ses patientes, et interdit d’exercer la profession de médecin en France, le Dr Francois Suzanne (59ans) est médecin au Chracerh » Peut- on lire sur le mur Mme Ekane

Face à ces plaintes et indignations, une question reste : Comment le Centre hospitalier de recherche et d'application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine CHRACERH, une structure chère à Chantale Biya a t-il pu recruter un médecin aussi controversé. Il nous a été impossible de rencontrer le Pr Jean Marie Kassia, le patron de ce cette structure, semble t-il très « occupé ». Quid de l’Ordre des médecins. Le Dr François Suzanne est –il inscrit au tableau de l’Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC) – Principale condition pour tout exercice de la profession de la médecine au Cameroun- ? La encore, la réponse est surprenante « Nous n’avons pas ce nom dans nos fichiers. C’est vous qui nous l’apprenez, et nous allons mener nos propres recherches pour savoir de quoi il est question » répond un membre du conseil de l’ONMC qui dit n’avoir pas reçu l’autorisation de son Président pour s’exprimer sur ce sujet. Voilà une affaire assez sérieuse qui nécessite une prompte réaction des pouvoirs publics, notamment le ministère de la Santé publique. . A la réalité, la présence de ce gynécologue interdit d’exercice en France et qui mène librement ses activités au Cameroun pose plusieurs problèmes : administratifs, éthique, et même un risque assez sérieux pour les patientes. Car comme disait un internaute, « Le Cameroun ne saurait être un dépotoir », mieux le secteur de la santé est très important pour être laissé entre les mains des personnes sans foi

Affaire à suivre

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo