Les Zambiens décident à 93 % de rester dans la CPI
ZAMBIE :: POLITIQUE

Les Zambiens décident à 93 % de rester dans la CPI :: ZAMBIA

Le gouvernement zambien avait initié en mars des consultations publiques pour demander à sa population si oui ou non le pays devait rester membre de la Cour pénale internationale. La réponse est oui, selon les conclusions de ces consultations.

Les autorités zambiennes comptent bien s’en tenir au verdict du peuple qui décide de rester au sein de la CPI. Les consultations publiques entreprises par le gouvernement zambien dès le 27 mars 2017 établissent que la population a voté à 93,3 % pour le maintien de la Zambie au sein la justice internationale.

Par cette initiative, Lusaka voulait “défendre les principes de la bonne gouvernance” comme l’a déclaré le ministère de la Justice dans un communiqué. Ainsi, le rapport réalisé à l’issue de ces consultations sera-t-il déposé sur le bureau du gouvernement et du Parlement pour validation “conformément à la loi”, ajoute le communiqué.

Puis, c’est lors du prochain sommet de l’Union africaine en juillet de cette année que la Zambie présentera sa position aux États membres de l’union.

En effet, dans un élan quasi-collectif, les dirigeants africains avaient voté une résolution lors du dernier sommet de l’organisation panafricaine à Kigali, appelant à un retrait collectif des pays africains de la CPI.

L’Union africaine accuse notamment la justice internationale de partialité et de ne cibler que les dirigeants africains. Le Burundi, l’Afrique du Sud et la Gambie ont déjà annoncé leur intention de quitter la cour. Mais pour l’heure, seul le Burundi est formellement engagé ; la décision de l’Afrique du Sud est suspendue devant la justice du pays et le nouveau président gambien a annoncé qu’il fera machine arrière.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo