OPÉRATION EPERVIER : Voici pourquoi Libom Li Likeng a été entendue au TCS
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: OPÉRATION EPERVIER : Voici pourquoi Libom Li Likeng a été entendue au TCS :: CAMEROON

L’ex-dg des Douanes devait apporter des observations au TCS sur une dénonciation relative au projet Nexus.

La ministre des Postes et Télécommunications, Mme Libom Li Likeng, a été entendue le 26 mai 2016 par les enquêteurs du Corps spécialisé des OPJ du Tribunal Criminel Spécial. Elle déferrait ainsi à une convocation datée du 10 mai 2016 et à elle adressée par le commissaire divisionnaire Enyegue Mbolong.

L’objet de la convocation est sans équivoque. Il porte sur une dénonciation de détournement des deniers publics à la Direction générale des Douanes en rapport avec le «Projet Nexus» lancé le 04 août 2009. Rien à voir donc avec ses fonctions actuelles. Selon des sources proches du ministère des Finances, c’est en 2014 qu’une enquête avait été ouverte au sein même de ce département ministériel, contre celle qui était directeur général des Douanes.

Confiée à la Division des affaires juridiques, il s’agissait de faire la lumière sur des allégations de détournement de fonds publics contenues dans une correspondance anonyme parvenue au ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey. Mme Libom Li Likeng avait alors été entendue à plusieurs reprises pour éclairer la lanterne des enquêteurs. Reste à savoir aujourd’hui si le ministère des Finances a transmis les conclusions de cette enquête interne au TCS.

Ou si le TCS a été saisi lui aussi de la même dénonciation et déclenché sa propre enquête. Difficile d’y apporter une réponse claire. Cependant, la convocation adressée à Mme Libom Li Likeng, et donc votre journal a pris connaissance, donne quelques pistes. «J’ai l’honneur de vous inviter à comparaître par devant nous, le mardi 24 mai 2016 à 10 heures précises, en vue de recueillir vos observations suite aux déclarations du représentant du Ministre des Finances», peut-on lire sur le document.

S’agit-il du chef de la Division des Affaires juridiques ? Est-ce un représentant de cette même division ? La Division des affaires juridiques avait-elle conclu, dans son enquête interne, que l’alors Dg des Douanes s’était livrée à une gestion peu orthodoxe dans le cadre du projet Nexus et remis ses conclusions au TCS ?

Toujours est-il que selon des indiscrétions glanées dans les couloirs du TCS, les observations du ministre des Postes et Télécommunications ont été recueillies par le chef de Division des Enquêtes du Parquet Général du Tribunal Criminel Spécial (TCS) en personne, dans un bureau situé au 1er étage du ministère de la Justice. Le TCS, toujours selon ces mêmes indiscrétions, voulait des réponses aux questions soulevées par la lettre de dénonciation anonyme, à savoir : les coûts induits par le fonctionnement du projet Nexus sont-ils inscrits dans le budget du ministère des Finances ?

Et pourquoi les comptes de ce projet sont-ils domiciliés dans une banque commerciale ? Le Minfi est-il au courant de l’existence desdits comptes ? Qu’est-ce qui habilite le directeur général des Douanes à instituer une contrepartie pour le service Nexus alors qu’il est un service supplémentaire rendu par la Douane aux opérateurs de transit des pays voisins et à leurs mandataires locaux ?

Les frais collectés par les responsables douaniers locaux, lorsque leurs agents travaillent en dehors de leurs lieux habituels de travail ou au-delà des heures légales de travail, et mensuellement centralisés auprès du directeur général des Douanes pour être distribués aux douaniers sur la base d'une grille réglementaire, sont-ils des deniers publics ? Mme Libom Li Likeng était donc attendue au TCS pour apporter des observations à ces interrogations.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo