Bangangté: Le Maire annonce la construction d’un nouvel hôtel de ville
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Bangangté: Le Maire annonce la construction d’un nouvel hôtel de ville :: CAMEROON

Après avoir voté le budget de l’année 2016 le 18 Décembre 2015 dernier qui s’élève à 846 210 000 Fcfa soit une augmentation de 61 910 000 Fcfa par rapport au précédent, l’une des priorités sera la construction d’un nouvel Hôtel de Ville « digne de ce nom » d’après Célestine Ketcha Courtes, Maire de Bangangté.
 
Vendredi 18 Décembre 2015 dernier, après avoir validé tous les points des délibérations présentés pour le compte du budget 2016 de la Mairie de Bangangté, le Préfet du Ndé Samuel Christian Ebellè s’est dit satisfait du travail à venir dans la commune de Bangangté. Pour cela, les priorités laissées latentes au cours du mandat passé n’auront plus aucune zone d’ombre pour devoir être réalisées.

Dans un climat convivial et plein de détente, les conseillers municipaux de la commune de Bangangté viennent de statuer sur le budget devant être utilisé pour réaliser les projets de développement pour le compte de l’année 2016. Le quorum atteint au plus grand des 2/3 exigible, les travaux seront ouverts à 11 heures et rehaussés par la présence du Préfet du Ndé Samuel Christian Ebellè.

D’après une étude approfondie effectuée par la structure de sondages Afrobarometer auprès de la population camerounaise, il en ressort que 13% ont répondu avoir très confiance en leur conseil municipal alors que 25% affirmait avoir juste un peu confiance en lui. Ainsi que dire des 29%, important pour définir l’indice de perception de la confiance ? Ceux-là avoueront n’avoir « pas du tout confiance » au  conseil municipal de leur localité. Une situation d « infidélité politique » qui se ressent le plus souvent avec l’absence de réalisations des promesses électorales lors du mandat électif. A contrario, la  Commune de Bangangté depuis la prise du mandat de Célestine Ketcha Courtes ne cesse de monter en notoriété, en popularité et en infrastructures. Comme l’ont noté plusieurs rapporteurs, les projets réalisés  jusqu’à présent au sein de la Commune en partenariat avec plusieurs Mairies mondiales et des coopérations n’ont cessé de s’accroitre. Ce fait, complètement à l’actif du dynamisme de Mme Courtes Célestine 

Ketcha, aura tout de même  le malheur d’attirer la jalousie. La Commune de Bangangté s’étant aujourd’hui hissé au sommet de la chaine des communes camerounaises par sa popularité et le nombre de ses partenaires, avec l’adoption d’un budget de 846 210 000 Fcfa, vient de prendre le cap de 2016 avec une augmentation réaliste en valeur relative de 7,31% du budget préalablement utilisé lors de l’année 2015. 

Ce qui pourrait augurer d’une augmentation certaine d’infrastructures au sein de la commune et pour le bien être de la population principale bénéficiaire.  

D’après les informations glanées à source, le budget de l’année 2016 prendra en compte 475 620 000 Fcfa, soit 56,20% des dépenses totales, pour effectuer les dépenses de fonctionnement. Alors que 370 590 

000 Fcfa vont être consacrés aux dépenses d’investissement. Soit 43,76% en valeur relative. Ainsi rubriqué, le détail des dépenses d’investissement comporte l’aménagement de jardin et d’espaces verts à  raison de 10 000 000 Fcfa, les immobilisations corporelles qui vont coutées 280 000 000 Fcfa,les agencements et aménagements 25 000 000 Fcfa et enfin l’achat du matériel et du mobilier estimé à 55 590 000 Fcfa. Pour les dépenses détaillées du budget de fonctionnement, il comportera des rubriques telles que : Matières et fournitures consommés à hauteur de 83 800 000 Fcfa, Transports consommés (10 500 000 FCf), autres services consommés (97 465 000 Fcfa), Frais du personnel (107 100 000 Fcfa soit 12,8% du budget), impôts et taxes (1 000 000 Fcfa), frais financiers (1 000 000 Fcfa), subventions versées (4 600 000 Fcfa), transfert versés (35 000 000 Fcfa) et autres pertes et charges diverses (93 820 000 Fcfa).

Pour y parvenir, l’exécutif communal s’est proposé de mettre sur pied une politique réaliste de recouvrement des recettes. Dans cette rubrique, l’on apprendra ainsi que pour le compte des recettes fiscales concernant l’année 2016, la somme de 93 000 000 Fcfa devra être atteinte. Pour le recouvrement des centimes additionnels communaux distribués par l’Etat, le montant préconisé serait de 220 000 000 Fcfa. 

Taxe de développement local (8 000 000 Fcfa), taxes communales indirects (53 000 000 Fcfa), produits de l’exploitation du domaine (43 000 000 Fcfa), subventions de fonctionnement (90 913 530 Fcfa) et enfin autres produits et profit divers (2 000 000 Fcfa).   

Réaction

Célestine Ketcha Courtes, Maire de la Commune de Bangangté

« Un budget très très réaliste. Un budget qui doit nous permettre de continuer et améliorer l’accès des populations de nos localités en service public en mettant les priorités sur les besoins essentiels tels que l’eau, l’assainissement, l’éducation, l’entretien des routes et la dotation de la commune de Bangangté d’un siège ou d’un hôtel de ville digne de ce nom.

Compte tenu de la place africaine de la  commune de Bangangté, de la place Onusienne qu’elle occupe et de la place nationale reconnue à travers le FEICOM, nous avons de vastes chantiers qui vont accompagner les habitants. Ces vastes chantiers de  S.E Paul Biya qui nous amène avec le Cameroun, je vous assure, vers un pays émergent même avant 2035. » 

© Camer.be : Yannick Ebosse

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo