Buhari fait le ménage dans le Secteur pétrolier
NIGÉRIA :: ECONOMIE

NIGÉRIA :: Buhari fait le ménage dans le Secteur pétrolier :: NIGERIA

Le président nigérian vient de limoger le conseil d’administration de la compagnie nationale de pétrole.

Opération coup de poing dans le secteur pétrolier et gazier au Nigeria. Le président Muhammadu Buhari vient d’entamer sa large campagne annoncée de lutte contre la corruption dans les hydrocarbures par la Nigerian Petroleum Corporation (NNPC), la compagnie nationale de pétrole. Le chef de l’Etat nigérian a  limogé, il y a quelques jours, tout le conseil d’administration.

De source officielle, le secteur pétrolier est accusé d’être l’un des plus gangrénés par la corruption et constitue le fléau dévastateur de l’économie de ce pays. Premier producteur d’or noir en Afrique avec près de deux millions de barils par jour et une capacité de production de carburant s’élevant à 445 000 barils par jour, le Nigeria tire l’essentiel de ses recettes de l’or noir qui représente 90% des exportations. Mais, une bonne partie de ces ressources sont destinées à des circuits informels.

Avec le non remplacement jusqu’ici du ministre du Pétrole qui, statutairement est président du conseil d’administration, de nombreux d’observateurs expliquent cette vacance par une volonté non encore affichée du nouveau président de vouloir occuper lui-même ce portefeuille. Afin de mieux mener les réformes annoncées dans le secteur. Mais, déjà l’on annonce la remise en service imminente des quatre raffineries du pays et la récupération de milliards de dollars détournés par certains pontes de l’ancien régime.

Dans le viseur du président Muhammadu Buhari, les gouverneurs de plusieurs États du Nigeria. Soupçonnés d’avoir fait main basse sur ce secteur, ils vont devoir expliquer pourquoi des milliards de dollars censés revenir aux caisses de l’Etat n'ont pas été reversés au Trésor public. Ainsi, un comité ad hoc de quatre personnes devra enquêter sur certaines incohérences constatées dans les comptes de la NNPC.

Adams Oshiomhole, gouverneur de l’État d'Edo dans le sud du pays a déclaré en début de semaine à la presse locale au sujet des ventes de pétrole brut entre 2012 et mai 2015, «la NNPC affirme avoir gagné 8,1 milliers de milliards de nairas (40 milliards de dollars, 36 milliards d'euros, environ 23 580 milliards de F), mais ce que la NNPC a reversé sur le compte fédéral (...) s'élève à 4,3 milliers de milliards de nairas».

© Cameroon Tribune : Sainclair MEZING

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo