Un électricien surpris en train de voler des ampoules de lampadaires dans un quartier
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un électricien surpris en train de voler des ampoules de lampadaires dans un quartier :: CAMEROON

T. Johnson, 35 ans, réputé pilleur de lampadaires, a été surpris en action dans la nuit de mercredi à jeudi, par des jeunes d’un quartier qui redécouvrait les joies de l’éclairage public.

T. Johnson, électricien-monteur de 35 ans, a été embarqué dans la nuit de mercredi à jeudi par des éléments des Esir (police). Pas pour une unité, mais pour un hôpital. L’intéressé venait de subir les affres de la justice populaire non loin du Carrefour « Ari » au quartier « Village », dans l’arrondissement de Douala III. Selon les éléments d’information collectés par les forces de l’ordre, T. Johnson, ex-employé d’une société de sous-traitance partenaire d’Eneo, a été surpris en train de voler des ampoules de lampadaires dans la zone.

Il se trouve que dans le secteur, ce sont les populations qui s’étaient cotisées, il y a quelques mois, pour avoir des luminaires. Les uns et les autres avaient alors connu les joies de l’éclairage public, mais ce bonheur s’est évanoui il y a environ deux mois : toutes les ampoules avaient été volées. Après une période d’obscurité, les riverains ont à nouveau mis la main à la poche et depuis quelque quatre semaines, le coin est à nouveau éclairé. Mais pour éviter une autre mauvaise surprise, le comité de vigilance du coin avait activé ses radars, en mode « discret ».

Pendant qu’ils sont en patrouille dans la nuit du 13 au 14 septembre, des jeunes voient arriver un noctambule, sac au dos. Ils choisissent de ne pas l’interpeller. A un moment le « passant » s’arrête, jette des regards de gauche à droite, puis grimpe à un poteau. A en croire les témoins, il monte avec aisance, bien que ne disposant pas de grimpette. Une fois en haut, l’homme dévisse l’ampoule, toujours avec facilité, et la glisse dans son sac. Il redescend, puis s’attaque au poteau suivant.

C’est au sommet du troisième lampadaire que les membres du comité de vigilance surgissent et encerclent le poteau. Ils vont en outre donner l’alerte, faisant sortir d’autres personnes. T. Johnson, puisqu’il s’agit de lui, est pris la main dans le sac… d’ampoules. Il ne peut évidemment pas « caler en l’air », pour reprendre une expression populaire. Descendu du pylône, il sera pilonné. Une bastonnade haute tension, qui va sans doute faire craindre le pire à un riverain, lequel appellera la police. Aux dernières nouvelles, T. Johnson est en réanimation. On ignore encore s’il va survivre ou s’éteindre.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo