Spectacle : les marionnettes géantes mettent le show à Bangoulap
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Spectacle : les marionnettes géantes mettent le show à Bangoulap :: CAMEROON

Elles se sont produites dans le cadre de la célébration des 20 ans d’existence de la Fondation Jean Félicien Gacha. 

Le groupe « Les géants du Mboa » ont donné un spectacle inédit à Bangoulap, hier 26 novembre, au cours des festivités marquant le 20e anniversaire de la Fondation Jean Félicien Gacha. « Je garde en mémoire le passage des marionnettes géantes. Je n’avais jamais vu un tel spectacle de près », se réjouit un invité. Il s’agit du spectacle donné par plus de 30 performeurs camerounais, venus d’horizons artistiques et sociologiques divers. Ils ont présenté quatre marionnettes géantes présentant des traits physiques et costumiers des quatre aires culturelles du Cameroun, tous portant des noms typiques de ces composantes sociologiques : Afané, Dikosso, Achu, Amina représentant respectivement les aires Fang-beti ; Sawa, Grassfield et Soudano-sahélienne. L’un des objectifs selon eux, était de se joindre à Fondation Jean Félicien Gacha dans sa promotion et sa valorisation des cultures du Cameroun.

La prestation artistique s’est faite sous fond de rythmes populaires de chaque aire culturelle. Pour ce qui est des peuples de l’eau (Sawa), l’Essewe et le Makouné ont fait danser le public ; le Djang et le Samali chez les peuples de montagnes (Grassfield) se sont exprimés ; le Djangal a donné la couleur des rythmes sahéliens ; le Bikutsi et le Baya ont valablement représenté les rythmes Fang-beti. La performance consistait à porter les marionnettes sur le dos et de les manipuler à l’aide des bâtons, dont eux-seuls maitrisent la technique. Au-delà du spectacle, il y a eu un aspect ludique qui a plongé les invités dans la nostalgie d’enfance.

L’un des performeurs, Hervé Ngome Ewané, par ailleurs styliste-créateur de mode et chorégraphe, a remercié l’Institut français du Cameroun (Ifc) qui leur a donné l’occasion de participer à la célébration des 20 ans de l’Ong. Non sans ajouter que grâce à l’Ifc, ils faisaient partie des 40 artistes du Focus Cameroun, dans le cadre de la Saison culturelle du Cameroun au Musée du Quai Branly Jacques Chirac de Paris (avril-juillet 2022), projet implémenté par l’association « La route des chefferies du Cameroun ». Avant cette randonnée en terre française, l’Ifc leur avait déjà permis de participer à Yaoundé, courant les mois de février et mars 2002, aux ateliers de renforcement de capacités, animés par des marionnettistes et échassiers français. Il s’y est agi des ateliers de conception, de montage des maquettes miniaturisées, de dessin entre autres. Hervé Ngome Ewané et ses collègues déclarent repartir de Bangoulap avec le sentiment d’une mission dignement remplie.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo