Bd Mulatako : deux auteures en émersion
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Bd Mulatako : deux auteures en émersion :: CAMEROON

Au cours d’une conférence de presse tenue le 16 novembre à Yaoundé, les deux femmes ont présenté le tome 2 de cette bande dessinée qui vient de paraître aux éditions Afiri studio.

On ne change pas l’équipe qui gagne. En domaine de sport, l’on parlerait de schéma tactique payant. L’équipe en question c’est un duo composé de deux femmes camerounaises vivant en France : l’illustratrice, Reine Dibussi ; et la scénariste, Carine Bahanag.

Partie du principe qui s’assemble se ressemble, ces passionnées de bande dessinée (Bd), sont toutes deux des couteaux suisses. Tout comme Reine, qui est par ailleurs auteure et scénariste de bd française et camerounaise ; Carine l’est avant d’être aussi doctorante en anthropologie de la danse, spécialisée dans les danses traditionnelles camerounaises.  

Dibussi et Bahanag savent de quoi elles parlent. Comme des poissons dans l’eau, Reine et Carine survolent le sujet de bd. Elles l’ont démontré face aux journalistes, le 16 novembre dernier, à la salle de conférence de l’Institut français du Cameroun, site de Yaoundé, au cours d’une conférence de presse. La chargée de la communication de l’Ifc de Yaoundé, Dulcie Bassoglog, a assuré la modération.

3000 exemplaires

Il s’agissait de planter le décor en présentant la deuxième naissance de la bd « Mulatako », intitulée « émersion ». Parue aux  éditions Afiri studio, de code Isbn, 978-2-9576186-1-3, Emersion ; 64 pages, dresse le récit des héroïnes noires, figures de la révolte et de l’émancipation de la femme. L’histoire « originale et révolutionnaire » est inspirée des épopées et des mythes des peuples de l’eau.

Le synopsis d’ « Emersion » fait allusion à Jéméa, une bagarreuse, « enfant d’esprit de l’eau, jengu, qui apprend qu’elle doit redoubler sa classe à l’école d’initiation appelée Pamba ». Pas suffisant pour se laisser faire face au haut conseil des cheffes qui décide d’exterminer les élèves et enseignants de ladite école.

Le rêve de Reine Dibussi et Carine Bahanag qui était de mettre sur pied une maison d’édition, est devenue réalité. Cet incubateur a déjà produit les deux tomes de « Mulataku (Immersion et émersion) entre autres. En deux ans d’existence, les deux auteures renseignent que les deux tomes ont été, respectivement édités à 3000 et à 1000 exemplaires.

« Les Africains ne lisent pas ». L’on a coutume de le dire. Tout en se réjouissant, les deux femmes indiquent que cette assertion travestit la réalité du terrain. D’après Reine, les 1000 premiers tirages du tome 1 ont été divisés en deux (500 au Cameroun et 500 en France). Le stock du Cameroun est fini plus vite que celui de  la France.

Thématique d’inclusion

De fil en aiguille, le projet Mulatako poursuit son bonhomme de chemin. C’est plus de 40 participations aux différents festivals et rencontres de bd à travers le monde. Pour elles, c’est un paradoxe de voir que près de 120 maisons d’édition en France ont rejeté le projet Mulatako.

Leur angle de traitement se resserre sur la thématique d’inclusion. L’inclusion dans leur sens étant de raconter le divertissement des personnages africains et afro descendants, qui parlent d’eux-mêmes, donc leurs expériences.

Aux questions de journalistes, des réponses précises ont été apportées par les deux femmes. Il est clair qu’elles se positionnent comme l’avenir de la bd africaine. Pour les hommes de médias qui les ont suivies, toutes les cases du professionnalisme sont cochées. En termes de mise en perspective, elles préparent le tome 3 de Mulatako et éditeront bientôt une bd camerounaise, produite par des Camerounais vivant au Cameroun.

Avant de retourner en France, elles animeront des ateliers scolaires sur la bd Mulatako à Yaoundé et à Douala, notamment au Lycée Fustel de Coulanges, aux collèges de la Salle et Iesbd. L’atelier « dessine ton héros –héroïne » et « La Bd pro, comme profession » feront également partie des activités qu’elles mèneront.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo