Accaparement des terres : Un groupe de prédateurs fonciers dicte la loi à Youpwe
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Accaparement des terres : Un groupe de prédateurs fonciers dicte la loi à Youpwe :: CAMEROON

Depuis près de cinq ans, le quartier Youpwe vit au rythme de la loi de la jungle. Et pour cause, un groupe de prédateurs fonciers y a débarqué avec pour ambition de s’accaparer de l’essentiel des terres encore exploitables. Leur acquisition se compte en dizaines d’hectares, mais leur soif d’accaparement est loin d’être étanchée. C’est avec la mort dans l’âme que  les populations subissent impuissamment ce dictat de la loi du plus fort.

Le village Youpwe est un quartier qui relève administrativement de l’Arrondissement de Douala 2è, dans le département du Wouri, Région du Littoral. Connu autrefois comme le village de pêcheurs, ce quartier s’est mué progressivement en véritable grand marché de poisson dans la ville de Douala qui dessert l’ensemble du pays ainsi que la sous-région Afrique centrale. L’essor des activités halieutiques et connexes, a entrainé non seulement le brassage des populations, mais surtout une densification de cette population en quelques années. Depuis lors, le quartier suscite un grand intérêt de la part des populations provenant des autres quartiers de la ville d’une part et des autres régions du pays d’autre part.

Les réalisations de l’Etat ces quinze dernières années à Youpwe : construction d’une école primaire bilingue, le pavage de la voie qui va de l’entrée du quartier jusqu’au marché de poisson ainsi que la construction en cours du grand marché moderne de poisson et du débarcadère, ont contribué à accélérer la ruée des populations vers Youpwe. Cela a comme conséquence, la transformation qualitative de la morphologie du quartier avec des cliniques et centres de santé, des lieux de détentes qui rivalisent avec ceux des quartiers huppées de la ville. Constatant que Youpwe devient déjà un quartier économiquement florissant, certains opérateurs économiques ont vite fait de constituer une équipe de prédateurs fonciers chargée de s’accaparer de tout espace foncier encore disponible.

Leur mode opératoire est la corruption de toutes les personnes susceptibles de leur faciliter l’obtention par l’arbitraire de ces espaces. Selon des témoignages recueillis sur le terrain, ces prédateurs fonciers disposent des moyens matériels roulants, des moyens financiers et des connexions à de très haut niveau. C’est pour cela que toutes les personnes qui ont refusé leur deal qui consiste à proposer des sommes dérisoires pour s’approprier de leurs espaces, se sont vues soient mises hors d’état de nuire, soit brimées et menacées tel que ce soient les membres de la famille elles-mêmes qui finissent par convaincre leur frère de sauver sa tête et d’accepter le deal. Ce groupe de prédateurs qui compte dans ses rangs, un homme d’église influent, n’hésite pas à répandre à qui veut les entendre que nul ne peut leur résister.

A tort ou à raison, ils disent n’être que des bras séculiers de certaines personnalités influentes. Pour le démontrer, ils ont promis à certaines élites de youpwe qui ont osé leur résisté qu’ils vont leur rendre la vie difficile, arguant qu’ils ont les relations sûres pour y parvenir. De la parole, ils sont passés à l’acte en faisant enfermer des nobles habitants du quartier qui avaient osé s’opposer à leur mission de prédation des terres. De façon permanente, les prédateurs poursuivent leur campagne d’intimidation et d’achat de conscience. Cela a comme conséquence, l’avènement d’une culture de la peur ou de la sensibilité à l’appât du gain. Selon les témoignages, ces prédateurs qui travailleraient pour des mains invisibles, ont déjà conquis des dizaines d’hectares de parcelles et sont loin d’avoir terminé leur mission. 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo