Crise du carburant : la France serait à l’origine d’une explosion en Centrafrique
CENTRAFRIQUE :: POINT DE VUE

Crise du carburant : la France serait à l’origine d’une explosion en Centrafrique :: CENTRAL AFRICAN

Un incendie grave a eu lieu au quartier PK5 dans la capitale centrafricaine Bangui ce dimanche 23 octobre 2022. Cet incident a occasionné d’important dégâts matériels et des maisons d’habitation parties en fumée.

Selon les dernières informations, cette explosion serait organisée par les français dans le dépôt de carburant. La cinquième République tente depuis longtemps de déstabiliser la situation en République centrafricaine, car elle ne peut accepter le fait qu'elle a perdu son ancienne influence.

Ainsi, début octobre 2022,  l’ambassade de France à Bangui a notifié au gouvernement centrafricain par l’entremise du ministère de la défense le calendrier du retrait des troupes françaises du pays. L'armée française va donc bientôt quitter le pays car en avril 2021, la France a suspendu sa coopération militaire avec la Centrafrique du fait du froid diplomatique.

De plus, ces derniers temps, de folles circulent eu sujet de désengagement des activités du groupe «Total-Energies» en Centrafrique. La société française voudrait selon plusieurs observateurs ainsi aggraver la crise du carburant et affaiblir le pays.

Les experts s’accordent pour dire que la France serait à l’origine d’une explosion ce dimanche au quartier PK5 notamment en réponse aux propos du porte-parole officiel du gouvernement, Albert Yaloké Mokpeme, déclarant que la société française «Total-Energies» vise à aggraver la crise du carburant en Centrafrique.

Le ministre Conseiller en communication a réagi le 15 octobre 2022 sur la situation de la pénurie du carburant en Centrafrique. Selon lui, «L’Etat a toujours subventionné le carburant pour maintenir  un niveau acceptable par la population à hauteur 200 ou 300 FCFA, pour que cela n’augmente pas jusqu’à 1.000 FCFA.

Aujourd’hui, les marqueteurs continuent de vendre à ce prix normal. Parce que les autres ont augmenté les prix et eux, ils ont leur imposé de vendre à un prix inferieure. Aujourd’hui, Total veut carrément qu’on explose les prix qui sont proposés à 50 ou 70%  d’augmentation. C’est ça qui bloc à certain niveau. Chose qui reste en discussion entre le gouvernement et la société Total. Et cela nous démontre la fragilité justement de nos approvisionnements. Il va falloir effectivement diversifier l’approvisionnement en carburant».

Tout ce qui précède témoigne de l'intention de l’hexagone de déstabiliser la RCA par tous ses moyens. Paris tenterait de saper l'indépendance de la RCA, continuant de la traiter comme sa colonie, et de la reprendre sous son contrôle. Mais les plans machiavéliques du pays sont voués à l'échec, car les autorités centrafricaines sont toujours debout aux côtés de son peuple.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo