Prérogatives du SGPR  : Ferdinand Ngoh Ngoh est-il hors la loi ?
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: Prérogatives du SGPR : Ferdinand Ngoh Ngoh est-il hors la loi ? :: CAMEROON

La polémique autour de l’étendue du pouvoir du secrétaire général à la présidence de la République, qui ne cesse d’enfler dans les chaumières depuis des mois déjà, est un débat oiseux si l’on s’en tient au décret N°2011/408 du 09 décembre 2011.

D’après le décret n°2011/408 du 09 décembre 2011 portant organisation du gouvernement, le secrétariat général à la présidence de la République est dirigé par un secrétaire général (Sg) assisté par deux secrétaires généraux adjoints. Le Sg assiste le Président de la République dans l’accomplissement de ses missions régaliennes.  Le Secrétaire général de la présidence reçoit du Président de la République (Sg/pr) toutes les directives relatives à la définition de la politique de la Nation ; suit l’exécution des décisions prises par le président de la République, coordonne l’action des Administrations rattachées à la Présidence ainsi que précisées aux articles 5 et 37 du décret suscité ; instruit les dossiers que lui confie le Président de la République et suit l’exécution des instructions données ; … assure la mise en forme, en liaison avec le SG des services du premier ministre ou des ministres concernés… veille à la réalisation des programmes d’action approuvés par le Président et impartis aux chefs de départements ministériels, en liaison avec le Sg des services du premier ministre, les conseils restreints, les et les commissions présidés par le Pr, assure l’enregistrement des actes réglementaires signés et des lois promulguées par le président de la République ; ainsi que leur publication au journal officiel, assure la tenue et la conservation des archives législatives et réglementaires, exerce le rôle de conseil juridique de la présidence de la République et des administrations. »

Voilà en clair les grandes missions dévolues à Ferdinand Ngoh Ngoh au quotidien en tant patron du secrétariat général de la présidence de la République depuis le 9 décembre 2011. Ngoh Ngoh étant toujours en poste, l’on peut dire qu’il a jusqu’ici donné satisfaction au locataire d’Etoudi, depuis la passation de service avec Laurent Esso qui s’y trouvait depuis 2006. Le natif de Minta, en homme de main du chef de l’Etat, exécute les hautes instructions de sa hiérarchie. Certains spécialistes pensent que ne durent pas à ce poste qui veut, mais qui jouit d’un indéfectible soutien de son patron. Car c’est un maillon stratégique incontournable dans la nomination et les choix tactiques du pays. L’ancien Sg/pr (2022-2006) le reconnaissait déjà dans son livre édité par l'Harmattan, intitulé «Le secrétaire général de la présidence de la République au Cameroun ; entre textes, mythes, et réalités».

« La plupart des ministres recevaient les instructions présidentielles que je leur transmettais, sans manifester d’humeur particulière. La formule était généralement le chef de l’Etat me charge de vous demander de bien vouloir… », mentionne Jean Marie Atangana Mebara. Il était proche de Paul Biya qu’il a même pris le contrepied de ce qui est communément admis par la majorité des Camerounais, à savoir qu'en plus d'avoir un poil dans la main, l’Homme du 6 novembre 82 passerait plus de temps à jouer au «Songô» qu'à diriger la nation. Dans son livre, l’ex-ministre de l’Enseignement supérieur rapporte cet échange entre lui et le chef de l'Etat : «Conséquemment, cela m'amusait toujours d'entendre dire que le Président était un homme paresseux, qui passait son temps à jouer au ''songô'' (jeu traditionnel chez certains groupes bantous). Comme pour dire d’une manière simpliste, le poste de Sg/pr est sacré. Celui qui l’occupe n’est pas choisi au hasard. C’est un travail de longue haleine qui lie fidélité, travailleur en continue, fidélité, intégrité, loyauté, discrétion, bon sens managériale, expérience professionnelle et politique, etc. Ferdinand Ngoh Ngoh fait partie de ces personnalités ressources.

A propos du poste du SGPR

Le Secrétariat général de la présidence de la République du Cameroun a été créé par décret N°60-5 du 21 juin 1960. Au lendemain de la réunification du pays en 1961, cette institution a été supprimé et ses attributions dévolues au Cabinet civil. Il est remis en place quelques années plus tard, plus précisément en 1965. Dès lors 18 personnalités se sont succédées à ce poste depuis lors. Dans le souci d’une clairvoyance de ce poste très important de la gestion d’une nation, la plupart d’observateurs se fie au livre l’ex SGPR  JEAN Marie Atangana Mebara,  édité par l'Harmattan, intitulé «Le secrétaire général de la présidence de la République au Cameroun ; entre textes, mythes, et réalités». Il présente le rôle mystique de ce poste.

« ...D'abord j'essayais d'insister en soulignant que le Chef de l'Etat tenait à ce que ces directives soient mises en œuvre, et que je ne faisais que remplir les obligations de ma charge.  Ensuite je disais à mon interlocuteur que j'attendrais qu'il me réponde officiellement pour rendre compte au Chef de l'Etat. Dans un cas, un ministre m'a répondu qu'il se conformerait aux instructions que lui donnerait son Chef hiérarchique, le Premier ministre ; dans un autre cas, le Ministre a préféré envoyer au chef de l'Etat des notes confidentielles pour dénoncer les instructions du secrétaire général, accusant au passage ce dernier d'être de ceux qui empêchent le projet de société du Président d'être réalisé ; dans le dernier cas, le ministre a usé de dilatoire, me disant à chaque fois que le dossier était en cours d'étude dans ses services. À chaque fois, j'ai dû rendre compte, souvent à la demande du Chef de l'Etat lui-même. », peut-on lire. Il a fallu donc être un Jean Marie Atangana Mebara pour jeter le côté sombre et ensoleillé de la fonction de SGPR , pour jeter plus de lumière sur les mythes et les stéréotypes de cette fonction et, au-delà de tout, tordre le cou aux idées fausses que les SGPR  nagent dans un océan de tranquillité, de faveurs, d’honneurs, de privilèges, de richesse et d’influence.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo