Marafa Hamidou Yaya, un prisonnier encombrant.
CAMEROUN :: REVUE DE PRESSE

CAMEROUN :: Marafa Hamidou Yaya, un prisonnier encombrant. :: CAMEROON

La presse revient sur ce haut commis de l’Etat qui croupit dans les geôles de Yaoundé depuis 10 ans. A la fois considéré comme prisonnier administratif, de droit commun et politique son cas suscite le débat.

Marafa Hamidou Yaya lorgnait il la place de Paul Biya ? Il donne lui-même la réponse à une question de Jeune Afrique : on veut m’éliminer de la course à la succession du président Paul Biya.

Le Journal Le Point Hebdo, paraissant à Yaoundé est revenu ce matin sur Marafa Hamidou Yaya qu’il considère de  « Consigné... ». Pour le journal,  En goutant aux délices du pouvoir, sous l’aile protectrice du très paternel Paul Biya, l’ancien Sg/Pr s’est oublié. Se relevant calife à la place du roi. Certains, autour de la table du président de la République, profitent des incartades plus ou moins alignées dans le jargon de crimes économiques, pour régler les comptes au bosseur de Marouaré. Provoquant à la va-vite sa chute. Aujourd’hui, les tribunes d’anciens plénipotentiaires américains accusent, et demandent sa libération. Des voix au sein de l’opinion, du Nord au Sud s’élèvent et crient à sa remise en liberté. Ceux qui tiennent les rênes du pouvoir de Yaoundé sont-ils prêts à lâcher cet atome incontrôlable ? Quelles sont les raisons cachées de son embastillement ? (Le Point Hebdo P.11) stimule et farfouille plusieurs pistes. Pour vous permettre un aperçu...

 Finalement, Marafa est-il un prisonnier politique ? « Le département d’État américain n’est pas la seule instance à avoir reconnu mon statut de prisonnier politique. D’autres organisations, comme l’Internationale socialiste, l’ont également fait. Et en avril 2016, lors de sa 75e session tenue à New York, le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire, au terme d’une procédure contradictoire de plusieurs mois, et après examen des milliers de pièces fournies par les avocats de l’État et les miens, a rendu une décision demandant ma libération immédiate, et même une indemnisation de mon préjudice ».

Terre promise, une autre journal de Yaoundé surfe sur les « Fake News » pour parler de Gouvernements virtuels avec la question « Qui manipule qui ? ». Dans l’attente qui dure, les RS tentent de manipuler l’opinion en balançant, à intervalles réguliers, des listes de personnalités qui devraient faire partie de la prochaine équipe gouvernementale.

Sur la Santé mentale : « Le Cameroun, un bon exemple pour la prise en charge des malades ». pour le quotidien Echos Santé,  Au cours de la commémoration de la 31ème édition de la journée mondiale de la Santé mentale, célébrée ce 10 octobre 2022, sous le thème : ‘’ Faire de la santé mentale et du bien-être pour tous une priorité mondiale ‘’, le Représentant Pays de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Phanuel Habimana, a salué les efforts fournis par le gouvernement du Cameroun, pour la visibilité améliorée de la santé mentale et la mise à la disposition des hôpitaux régionaux, les hôpitaux de référence et quelques hôpitaux de district, des psychiatres, psychologues et infirmiers spécialisés en santé mentale, pour une meilleure prise en charge des Personnes atteintes de maladies mentales et errantes.

Lire aussi dans la rubrique REVUE DE PRESSE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo