PR JUSTINE DIFFO TCHUNKAM VEUT DIRIGER LA FEDERATION CAMEROUNAISE DE NANBUDO
CAMEROUN :: SPORT

PR JUSTINE DIFFO TCHUNKAM VEUT DIRIGER LA FEDERATION CAMEROUNAISE DE NANBUDO :: CAMEROON

Parler de Nanbudo au Cameroun, son nom reviendra toujours dans cette discipline qu’elle pratique depuis 30 ans, Justine Diffo Tchunkam souhaite rendre au Nanbudo ce qu’il lui a donné. Professeur Titulaire des Universités, Spécialité Droit OHADA, et universitaire de haut vol,  sa contribution au développement socio-économique  du Cameroun avait été saluée il y a quelques temps par le ministre de l’enseignement supérieur, le professeur Jacques Fame Ndongo . C'était lors des célébrations du  25 e anniversaire de l’OHADA  réunissant au Hilton un parterre d’opérateurs économiques, chefs d’entreprises publiques et prives, les grands nom de l'économie nationale pour présenter un ouvrage intitulé Doing Business in Africa .

Le Cameroun compte 52 fédérations sportives civiles nationales, à peine deux sont dirigées par  des femmes. Parmi elles, Odette Assembe Engoulou qui est présidente de la Fédération camerounaise de badminton,  et  Céline Eko Mendomo vice-présidente de la Fecafoot.
« Etre une femme au niveau des hommes n’est pas facile parce qu’on a l’impression que la place sera facilite parce qu’on est femme, or là où les hommes font moins d’efforts, les femmes doivent faire plus… le vrai problème des femmes c’est qu’elles ne veulent pas oser, qu'elles sachent qu’on n’ira pas les chercher il faudra qu’elles se présentent pour pouvoir montrer leur potentiel leur capacités »  explique Odette Assembe Engoulou au micro de la CRTV.

Ceinture noire de Nanbudo, Me Justine Diffo Tchunkam est revenue de la coupe du Cameroun de Nanbudo avec une double  médaille d’Or devant un public admiratif au palais polyvalent de sports de Yaoundé. Son impressionnant parcours tant sur le plan individuel en qualité d'athlète lors de la  compétition que sur le plan du management a impressionné tous ceux qui s'intéressent à la gestion des fédérations sportives du Cameroun.

Le professeur Justine Diffo était au palais  des sports avec une délégation d’athlètes issus de son temple, le Dojo Kaguya Hime Budokan, gymnase de 500 m2 au total et d'une capacité de 1000 spectateurs. 

 Une belle cagnotte dans sa gibecière, 18 médailles  avec parmi  4 en or  5 argent et 9 de bronze. Promotrice du Dojo Kaguya Hime de Baham et de Yaounde, elle a le mérite d’avoir eu lors de la compétition des médaillés d’or catégories jeunes, un garçon de 14 ans et une fille de moins de dix ans.

Cette victoire n'est que le fruit du travail car depuis la création du club de Tradex Olembe, Maître Justine Diffo au-delà de la promotion du Nanbudo au Cameroun, nourrit le rêve de voir les jeunes et enfants qu’elle encadre gagner des compétitions internationales pour valoriser le Cameroun.

Durant ces vacances qui viennent de s’achever, Maître Justine Diffo  a organisé au sein Dojo, l’opération Sports Vacances et loisirs qui a réuni environ 200 jeunes et enfants à qui elle renforce les capacités pour affronter l'adversité dans la vie, car dit-elle souvent  aux enfants, (il est important de vaincre  la peur de  l'adversité  et des difficultés qui   ne sont que des perceptions, puisque ces choses n'ont que l'importance que nous leur accordons).

Le Dojo Kaguya Hime Budokan qui a déjà accueilli des compétitions régionales de changement de grades  tant à Yaounde qu’a Baham,  met beaucoup d’accent sur le troisième pilier du Nanbudo, à savoir le développement personnel.

Apprendre aux athlètes à TOUJOURS VISER LA LUNE pour obtenir le meilleur résultat.

57 BOUGIES POUR JUSTINE DIFFO TCHUNKAM

Dimanche dernier, les bougies se sont allumées au Dojo Kaguya Hime Budokan. C'était non pas pour célébrer les 18 médailles du club, mais pour surprendre Maître Diffo dont les athlètes avaient entrepris, en cachette, d'organiser pour elle une fête pour souffler sur sa 57e bougie. A 57 ans, le Pr. Justine Diffo, malgré son hyper activité intellectuelle,  garde sa fraicheur, sa beauté de jeune fille et son  physique d’athlète. Le bien-être corporel et la santé physique font partie des vertus de la discipline. Indispensable dans un environnement où la santé  publique est de plus en plus mise en danger par le stress. 
Selon l’organisme santé tropicale, alors qu’il y  a moins de 20 ans, les AVC qui étaient quasiment inconnus du grand public au Cameroun, tuent chaque jour de nombreux citoyens dans le monde. 

LE DOJO PRIME SES ATHLETES CE DIMANCHE 25 SEPTEMBRE A 15H00

Le  Dojo Kaguya au-delà du Nanbudo, accueille  d’autres disciplines des arts martiaux comme le Karate, le Judo, la Boxe anglaise et Krav Maga (Art Martial Israélien). Tous les athlètes sont soumis à une séance de musculation et body building avant les entrainements. Durant les trois semaines de préparation (stage bloqué au Gymnase Budokan d'Olembe) de la coupe du Cameroun  le Dojo Kaguya Hime a gardé des enfants   pour les motiver à aller de l’avant. Plusieurs motivations financières ont été attribuées par le Dojo à ses athlètes, les remises de primes et récompenses feront ce dimanche à Olembe derrière Tradex. Pour les médaillés d’Or 100000 FCFA,   50 000 FCFA pour les médaillés d’argent ,25 000 FCFA pour les médaillés de bronze.
 
PRESIDENTE DE LA FEDERATION DE NANBUDO ?

Maître Prof. Justine Diffo a réitéré au cours de son dernier passage à la télévision nationale sa décision de challenger pour diriger la fédération camerounaise de Nanbudo.  Tâche pas du tout facile dans un secteur sportif particulièrement dominé par les hommes depuis l'aube des temps, facteur ayant conditionné les femmes qui finalement s'autocensurent.

 « Elles s’autocensurent, elles se disent est-ce que nous allons  y arriver, est-ce que en passant par les élections même par la cooptation les hommes vont nous accepter dans ce milieu qui est foncièrement masculin? …Je suis plus que tentée, plus que engagée à prendre la fédération camerounais de Nanbudo que je pratique depuis 30 ans, cette expertise peut   aider à construire à relever, à reconstruire, à moderniser le Nanbudo Cameroun » explique le Prof Justine Diffo  qui est consciente qu’il y aura pas d’élégance masculine comme l’a dit dans le reportage de la CRTV. Car  être président d’une fédération c’est  avoir le pouvoir, et le pouvoir il s’arrache.

Ce dimanche était spécial pour les médaillés du Dojo Kaguya Hime ,le public venu nombreux a eu droit à plusieurs démonstrations de Kata.

Étaient présents , le Maire de Yaoundé 6 Yoki ONANA et son 2e adjoint, le représentant du Maire de Yaoundé 1er, l'Imam de la mosquée d'Olembé, l'honorable députée Rosalie Menye, Me Tchoa, Me Loulou, Me Baya, Me Atangana, Me Nyobe, Me Katy, le Président de la fédération de karaté .

Le maire de Yaoundé 6 n'a pas caché son satisfaicit  : 

« Le sens de la visite c'est d'abord soutenir Me Justine DIFFO qui a bien voulu me faire découvrir cet art martial qu'on appelle le Nanbudo que je ne connaissais pas beaucoup. Justement j'ai été heureux de découvrir quelques principes du Nanbudo notamment la culture du moi, ce que je suis, ce qui est très important dans la vie. Ce qui est d'ailleurs important dans le meilleur footballistique d’où je sors. J'ai été heureux de participer à cet événement, heureux de découvrir le Nanbudo par sa pratique, au milieu des jeunes, des moins jeunes surtout des aînés. C'est un art que je découvre dans sa profondeur, peut-être pourquoi pas  partir du football pour le Nanbudo ?Personnellement, je n'ai pas encore d'aptitudes mais je suis séduit par quelques principes du Nanbudo, comme je l’ai évoqué toute à l’heure la culture du moi, qu'est-ce que je suis, qu'est-ce je fais, je crois en quoi ? Peut-être que ça pourra m’intéresser de m'inscrire dans cet art martial.C'est un sentiment de satisfaction, je m'attendais pas à voir une belle fête sportive, une belle fête du Nanbudo, un grand sentiment de joie de constater que la pratique concerne tout le monde, les enfants du premier âge qui sont très intéressés, j'ai vu Me Tchoua ceinture noire 8 Dan, le plus gradé en Afrique, je suis très heureux de constater que c'est un camerounais et c’est la joie de découvrir cet art martial. »

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo