REGION DE L’EXTREME NORD CAMEROUN, L’HEURE DU DEVELOPEMENT A SONNE
CAMEROUN :: ECONOMIE

REGION DE L’EXTREME NORD CAMEROUN, L’HEURE DU DEVELOPEMENT A SONNE :: CAMEROON

 Quatre mois après l’arrêté du premier ministre Dion Ngute portant création, organisation et fonctionnement du programme spécial de reconstruction et de développement de la région de l'extrême-nord, la région  n’entend pas se limiter aux investissements publics orientés en grande partie vers les infrastructures de bases.

Le   Conseil régional de l’Extrême-Nord vient d’informer sur l’organisation de la « Far North Business Week ». C’est un événement de 10 jours dont le but est de « relancer l’économie de la région affectée par le problème d’insécurité lié à Boko Haram, au covid-19, et au changement climatique ». Ce forum est prévu pour se tenir du 9 au 19 novembre prochain à Maroua, la capitale régionale.

C’est une région peine d’opportunités pour les investissements privés et la diaspora en quête d’opportunités. L’initiative du conseil régional vise  à  encourager les élites et les partenaires extérieurs à investir dans la région, il met l’accent  sur les projets des jeunes et des femmes dans le cadre de leur autonomisation et de l’import-substitution ; et favoriser la cohésion sociale à travers la culture et le sport.

Importance stratégique de la région : 
Avec sa capitale régionale Maroua située à 300 km de Fotokol, ville frontalière avec le Nigeria, la région de l’Extrême nord a pour voisin immédiat le Nigeria  première économie  d’Afrique, le Tchad (Capital Ndjamena) et la région du Nord Cameroun. C’est par cette région que transitent tous les échanges entre le Tchad et le Nigeria.
Sa population de  3 111 792 hab. d’habitants et l’ouverture aux marchés du géant Nigeria, du Tchad et du Soudan  confèrent à l’extrême nord une position économiquement stratégique pour les affaires.

Potentiel agricole 

Plus vaste que le Rwanda qui exporte le thé et bien d’autres produits agricoles, l’extrême nord Cameroun peut nourrir tout le pays .Le plus grand bassin de production de riz du Cameroun, on y cultive aussi  du Manioc, du Sorgho, le niébé,   les oignons, le maïs du manioc, tomates, aubergines. C’est le Deuxième bassin de production d’arachide derrière le Nord.

L’Agro-industrie

Avec le potentiel installé solaire et thermique de plus de 35 MW, la région de l’extrême nord peut désormais accueillir des industries de transformation agricoles. Une solution concrète pour éviter les 35 % de pertes posts agricoles dans cette partie du pays d fait de la mauvaise conservation.

GLOBAL Capacity Buiting Foundation avec son incubateur MISS30 Soutien des PME et TPME  dans la région de l’Extrême Nord à travers le renforcement des capacités dans la recherche des opportunités de marchés, accompagnement dans la gestion administrative et fiscales, surtout les mécanismes d’accès au financements car , la région de l’extrême nord est celle qui bénéficie le plus des financements extérieurs ,BAD, Banque mondiale, Ue, AFD etc....Ces financements malheureusement parfois n’atteignent pas leurs cibles parce que non décaissés.
Comment la région de l’extrême nord Cameroun ne parvient pas à capter les financements mis à disposition par la banque islamique pour la construction des centrales solaires, pourtant une région très propice au développement de cette énergie qui pourrait être une source de revenue à travers la vente de la lumière aux voisins Tchad et Nigeria. 
Les opportunités recensées par GCBF dans cette région sont nombreuses, dans divers domaines, comme l’élevage, l’agriculture, les énergies renouvelables.

Albin Njilo (Global Capacity Building Foundation)

 

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo