Bryan Mbeumo : Pourquoi j’ai choisi les Lions Indomptables
CAMEROUN :: SPORT

CAMEROUN :: Bryan Mbeumo : Pourquoi j’ai choisi les Lions Indomptables :: CAMEROON

Dans le viseur de la France, son pays de naissance, il a choisi de jouer pour le Cameroun, le pays d’origine de son père. Retour sur le parcours d’un footballeur doué qui n’ose pas la feinte pour expliquer ses choix. 

Un moment de détente bien mérité. Brillant avec Brentford depuis plus de 2 ans, Bryan Mbeumo savoure. Même si le footballeur sait que le chemin est encore long pour atteindre la consécration, il peut légitimement se satisfaire d’une première moitié de carrière plutôt bien menée. « Ça se passe plutôt bien ici, avoue l’attaquant entre deux notes de piano, son instrument de prédilection. A Brendford, j’ai trouvé un club qui me permet de grandir ». L’année dernière, Mbeumo a réalisé une saison pleine, inscrivant 6 buts pour 7 passes décisives en 42 apparitions. Il est reparti sur de bonnes dispositions pour la nouvelle saison avec 2 buts en 7 matches disputés. En Angleterre, l’attaquant a déjà la reconnaissance du monde du football. Il commence à engranger des efforts d’un dur labeur entamé il y a une quinzaine d’année. 

Un père haltérophile

Bryan Mbeumo est né le 7 août 1999 à Avallon dans le Centre Est de la France d’une mère française, Angélique Gouge, et d’un père camerounais originaire du département de la Menoua dans la Région de l’Ouest Cameroun. Bryan a de qui tenir en matière de sport, son père, Jean Mbeumo, fut un haltérophile camerounais de très haut niveau. Naturalisé français, il a participé à un championnat du monde et engrangé plusieurs médailles pour la France durant sa carrière. « Mon père était pensionnaire de l'Haltérophile Club Avallonnais et a pris part aux 70ème Championnat du Monde seniors je crois. A ce jour, plusieurs membres de ma famille pratiquent de l’haltérophilie et j’ai moi-même quelques ficèles dans la discipline », s’amuse le footballeur. Bryan a grandi sous la houlette de son oncle, Eric Leukemo, et est resté très proche de sa mère et de sa sœur ainée, Maeva Couge, qui exerce le métier d’infirmière en France. Très tôt, Bryan rêve de devenir footballeur et son modèle est Thiery Henry. Il se distingue par ses bonnes manières et est même surnommé le perfectionniste par son entourage. Issu d’une famille de classe moyenne, Bryan fréquente le Collège Jeanne d’Arc, un internat situé dans sa ville natale d’Avallon. 

Académie du CO Avallonais 

Après un essai réussi il commence sa carrière dès l’âge de 6 ans dans l’Académie du CO Avallonais. Très performant dans ses débuts, l’aspirant footballeur professionnel est transféré à Bourgoin- Jallieu en 2011. Un déménagement difficile puisque Bryan revient chez lui à Avallon après juste 5 mois. A 14 ans, Mbeumo est recruté par le club de Troyes, il entame une carrière de footballeur avec le soutien de ses parents. Mbeumo signe son premier contrat professionnel à l’âge de 17 ans et est tout de suite dans le grand bain avec la réserve de Troyes pour laquelle il inscrit 14 buts. Titulaire d’un baccalauréat spécialisé, Mbeumo doit alors choisir entre l’école où il se débrouille plutôt bien et le football qui lui tend les bras. « J’ai hésité à aller à la Fac avant de prendre la décision radicale de me consacrer au football », confie-t-il. 

Le choix de Brenford

Vainqueur de la célèbre coupe Gambardella en 2018, Mbeumo a tout de suite tapé dans L’Oeil de plusieurs grands clubs européens. Lors de la saison 2018-2019 de Ligue 2, il devient titulaire indiscutable avec l'ES Troyes et prend part à quarante rencontres et marque onze buts toutes compétitions confondues. Après une saison intense, Troyes termine sur le podium, mais rate la montée lors des barrages. Plusieurs clubs français accourent mais ce sont les anglais de Brentford qui se montrent plus persuasifs. « Ils m’ont supervisé une trentaine de fois, ils ont analysé mon jeu, l’entraineur est venu me voir un jour où il avait lui-même entrainement avec son club, j’ai été très touché », explique Mbeumo. 

« Je suis plusieurs fois venu au Cameroun »

Dans un communiqué daté du 05 aout 2022, la Fédération camerounaise de football a annoncé la décision de Bryan Mbeumo de défendre les couleurs du Cameroun. Dans le viseur de la France, son pays de naissance, le footballeur a donné la préférence au pays d’origine de son père et explique son choix sans langue de bois : « Je ne vais pas vous mentir en vous disant que la coupe du monde n’a pas été un élément qui m’a fait réfléchir, après j’ai de la famille et mon père qui est Camerounais. J’y suis allé plusieurs fois, les gens m’ont vu y aller cet été et ils ont peut-être pensé que c’était la première fois mais j’y suis déjà allé avant. Je garde quand même mes racines même si je me sens aussi français comme j’ai grandi en France ». 

"Eto’o est venu me voir à Londres"

Bryan Mbeumo présente un profil intéressant pour les Lions Indomptables. Joueur de rupture capable de prendre la profondeur, il sait allier vitesse et percussion. Il pourrait tonifier une attaque des Lions souvent stéréotypée dans son animation. Lui-même ancien attaquant, l’actuel président de la Fécafoot, Samuel Eto’o, a flairé le bon coup et s’est personnellement impliqué pour faire pencher la balance en faveur du Cameroun. « J’ai rencontré Eto’o, qui lui aussi été un facteur majeur de ma décision, précise Mbeumo. Il est venu me voir à Londres, on a mangé un bout ensemble, il m’a expliqué le projet, ce qu’il voulait faire, ce qu’il comptait changer et j’ai accroché. Après, j’ai quand même pris le temps de réfléchir et j’en ai parlé à des proches, à ma famille, à des amis et au final j’ai pris la décision de m’engager avec les Lions ».

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo