Assassinat de Bryan Boris Formbor: Le procès de Ivana Essomba s’enlise
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Assassinat de Bryan Boris Formbor: Le procès de Ivana Essomba s’enlise :: CAMEROON

Renvoyé pour la deuxième fois consécutive, à cause de l’indisponobilité d’un des juges de la collégialité, le procès contre Ivana Essomba et ses co-accusés aura certainement lieu le 29 septembre prochain. Les proches du jeune Jet-setteur camerounais arraché cruellement à la vie à 28 ans, dans la nuit du 05 juin 2020 à Yaoundé, espèrent qu’il y aura finalement la manifestation de la vérité ce jour.

L’âme de feu Bryan Boris Fombor reposera finalement en paix ? Deux ans après son assassinat tragique, sa famille et ses proches sont toujours à la recherche de la vérité. Après deux renvois successifs, Ils espèrent que le dossier sera enfin ouvert le 29 septembre prochain pour savoir qui a fait quoi dans l’assassinat, la nuit du 04 au 05 juin 2020, de ce jeune compatriote qui était pourtant plein de vie. En effet, l’audience prévue le 31 août dernier n’a plus fialement eu lieu, du moins dans le fond. Pourtant toutes les exigences de la cours avaient été respectées pour espérer ouvrir le dossier tant sur la forme que dans le fond. 

Le prétexte de ce deuxième renvoi se trouve être l’indisponibilité d’un des membres de la collégialité qui aurait pris ses congés entre temps. Ce 29 septembre 2022 sera finalement la bonne date ? Les proches de Bryan Boris Formbor s’interrogent et croisent les doigts pour que les assurances du président de la collégialité prennent corps ce jour. Mais ce qu’il faut relever, c’est que lors de l’audience tenue au tribunal de grande Instance du Mfoundi, 5 minutes ont suffi au président de cette collégilité pour décliner les motifs de ce renvoi, ainsi que les dispositions qui devraient être prises pour exploiter les différentes pièces à convictions greffées au dossier.

A en croire le président de la collégialité, il est plus que temps d’ouvrir les débats sur cette affaire qui a déjà duré deux années.

Ce qu’il faut dire c’est que sur le plan logistique, tout semble prêt. Mais ce n'est que partie remise. Car tout comme lors de l’audience du 12 juillet 2022, un téléviseur était visible dans la salle d'audience pour permettre le visionnage des images issues des caméras surveillance ; des images qui comme annoncé, auraient permis à la Police camerounaise de mettre la main sur les présumés assassins de Boris Bryan Fombor, parti à la fleur de l’âge. 

Toujours en a croire le président de la collégialité des juges, l’affaire sera toujours rouvert au cours d'une audience de session comme initialement prévu. Ce qui suppose que cette collégialité n’aura que cette affaire sur sa table. 

Une rouverture en session qui a l’avantage de faire rapidement évoluer les choses. Les faits La nommée Catherine Ivana Obama Essomba présentée au moment des faits comme l’ex-petite amie du jeune jet-setteur est poursuivie dans cette scabreuse affaire avec 06 autres personnes qui sont enfermées dans les cellules de la prison centrale de Kondengui.

L’accusée, poursuivie pour « assassinat en coaction », comparaît libre à ces différentes audiences. Une situation qui ne semble pas plaire à ses co- accusés qui, non sans clamer leur non culpabilité dans ce dossier, estiment que celle qu'on présente comme la principale suspecte dans l’assassinat de Bryan Boris Formbor, ne soit pas logée à la même enseigne.

Pourtant lors de la phase d’enquête au lendemain de ce meurtre, elle a à peine fait un mois en cellule, alors que 06 de ses 7 co-accusés continuent de croupir à la prison de Kondengui depuis le 10 juillet 2020. 

Le 7è co-accusé serait mort en prison d’après les sources pénitentiaires. Une politique d'un poids deux mesures que ne cesse aussi de dénoncer les proches du jeune homme assassiné. 

Au vu du dispositif qui avait été apprêté pour cette session au tribunal de grande Instance du Mfoundi, tout laisse croire qu’on n'est plus loin de la manifestation de la vérité. Selon certaines sources, l'exploitation des éléments vidéo et le listing des appels de la principale suspecte mettrait sérieusement en mal sa version des faits, tout comme la nature et la qualité des personnes incriminées dans cette affaire. Et d’après certaines indiscrétions, les mis en cause ne seraient pas de parfaits inconnus qui se sont retrouvés sur le lieu du crime par un simple concours de circonstance comme ils laissent entendre.

Si les membres de la famille du jet- setteur estiment que la présumée principale suspecte ne dit pas tout ce qu’elle sait sur l’assassinat de «Economie» comme l’appelait si affectueusement ses proches, le ministère public quant à lui pense que Ivana Essomba sait très exactement ce qui passé cette fatidique nuit du 04 au 05 juin 2020 au quartier omnisport de Yaoundé. « Le tissu de mensonges et les contradictions entretenues par l’accusée autour des faits démontrent à suffire sa volonté d'empêcher la manifestation notamment les conditions réelles de l'assassinat de Bryan Boris Formbor dont elle a été l'actrice principale. Elle a bel et bien pris une part active à la réalisation du crime déploré » souligne-t-il. 

L’on se souvient d’ailleurs qu’au moment des faits, Ivana Essomba dans un direct Facebook enregistré au lendemain des événements, disait que Bryan Boris Formbor est arrivé chez elle aux alentours de 23h30 pour lui demander de lui prêter de l'argent. Parvenu devant son domicile, il se serait garé sur le trottoir et serait resté dans la voiture. Il aurait été rejoint quelques minutes plus tard par la jeune femme et, alors qu'ils discutaient, des individus non identifiés, descendus d'une moto, se seraient dirigés vers eux. 

Pris de peur, Bryan Formbor aurait alors engagé une manœuvre et se serait enfui, percutant la moto dans sa course. Poursuivi par des motocyclistes qui l'accusaient d'avoir malmené leur collègue, il sera rattrapé quelques kilomètres plus loin, extrait de force du véhicule et poignardé à plusieurs reprises. Ivana Essomba affirma d’ailleurs que nul n’aurait été la foule qui s’est vite formée lors de cet assassinat, elle n’aurait pas eu la vie sauve. Elle s'en tirera néanmoins avec un ongle cassé et un t-shirt tâché de sang. 

Par contre selon le rapport de la police auquel Jeune Afrique a eu accès, leurs dépositions sont truffées d’incohérences et font apparaître que les inculpés se sont concertés et que la décision d’éliminer Bryan Formbor a été prise longtemps à l'avance. Dans quel but ? Quel secret préjudiciable détenait-il au point où l’éliminer était la seule solution ? 

Des questions que seuls les mis en cause pourraient avoir des réponses. 

D’après certaines indiscrétions, l’exploitation du listing téléphonique cette nuit contredirait la version d’Ivana Essomba. Tout en espérant que justice soit rendue à Bryan Formbor au cours de l’audience de ce 29 septembre, la famille, les amis et proches du jeune jet-setteur prient pour que l’ensemble des juges de la collégialité soient tous présents lors de cette audience, de peur de voir un énième renvoi qui pourrait coïncider avec la rentrée de la Cour constitutionnelle. 

Affaire à suivre.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo