Organisation de la cour royale chez les Bamiléké: Cas du royaume Bandjoun
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Organisation de la cour royale chez les Bamiléké: Cas du royaume Bandjoun :: CAMEROON

La chefferie étant considérée comme le siège des institutions dans les royaumes Bamiléké, celle-ci a une organisation fortement hiérarchisée dans laquelle les fonctions sont reparties en fonction des pouvoirs et des compétences

LE FO’O (ROI)

LE KUIPOU ou encore KWETE. C’est l’adjoint du roi, qui suit avec lui et en même temps le rite d’initiation au Lakam.

LA MAFO TEHI-TEHU : C’est la nièce du roi qui lui donne à manger pendant la période d’initiation.

N’YUINZE : au nombre de deux, ce sont les femmes héritées (veuves de l’ancien chef) qui lavent le nouveau chef et l’enduisent de « peu’eu ».

LA MAFO ou mère du chef (Reine mère).

LES FEMMES TITRÉES

Première épouse : N’KUON N’JUIFO
Deuxième : N’JUI KAM
Troisième : MA N’TU KAM
Quatrième : MA PO’ KAM

LES FILS DU FO’O

Premier fils : N’TOKAM
Deuxième : PO’KAM

ATTRIBUTIONS SPECIALES

N’DJUI NKEM : bourreau
FEFE : agents d’exécution punitive.
KUMOJA : Gardiens ; ils se placent  aux carrefours des sentiers pour assurer la sécurité.
KEN’DJE ou LADJOM : ils portent les ordres du FO’O et les faits exécuter par les chefs de quartier.
 N’TUVE : homme sans grande influence qui assure l’intérim du FO’O pendant la période d’initiation.
LES SOCIETES

MA SU : Mère houe : société dont les objectifs premiers sont l’entraide et le travail collectif.
NIA ou GUE : Société des musiciens
MKEUKEN : Société des fils et filles du chef.
  Sociétés magico religieuses

KAMVE : Société des neufs notables qui assistent le roi dans la gestion du village. Ils assurent la continuité du village et détiennent les sceaux du village.
KUNGAN : culte des divinités, rites agraires.
             
      Sociétés de classe d’âge

MADZONG : ce sont les hommes, assistance mutuelle, constructeurs.
SOB : fils des membres du KENDJE. Société à but éducatif.
LALING : Société active en temps de guerre.
MANKEW : Société des jeunes gens, cercle de jeunesse.
                     Sociétés guerrières

KUOSI : finances, aides matérielles
KEMDJE : financement, conservatrice des coutumes.
KUEMTA : représailles.
KEM : hommes de confiance, entretien des armes.
La société des  WALA NKA : Elle s’occupe de l’entretien des instruments royaux de danses et de cultes.

Pangop ou WALA NZA : Elle s’occupe de la surveillance des biens du chef, et conduit les travaux collectifs.

Société à caractère économique

KANBUM : gens riches, opérateurs économiques.
KAFATCHA : gens riches qui s’occupent du financement.
LES SERVITEURS

TCHINDA : serviteurs
 NGNIE WALA : petits serviteurs
 NDIJOFO : garde des fils du chef.
 NAJOFO : garde des filles du chef.
 N’DE FO : porte chef.
 TAMBU MALA : héraut.
 WALA NZA : fonction domestique, gardien du trésor.
 WALA NKA : fonction religieus.
LES NOTABLES

 NZE DIE : héritier des fondateurs du royaume.
 TAFO : grand-père maternel et la personne qui garde le FO pendant la période d’initiation.
 KUIPU : autre main, premier ministre.
 WAFO : frère utérin du FO.
 SOB : frère cadet du FO.
 FUNTE : sous chef soit d’une chefferie conquise, soit notable garde frontière.
 WAMBO : frère du chef qui lui doit total dévouement.
 : qui mange les restes des repas du chef.
 M’BU : celui qui a beaucoup donné en guerre.
 SOCAMIO : ex WALA, chef de guerre, celui qui commande et exécute.
 WALA-WALA : chef de guerre qui défend les frontières.
 MENGKEP : ancien esclave enrichi.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo