Prix Françoise Foning: La succession dénonce une campagne d’escroquerie
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Prix Françoise Foning: La succession dénonce une campagne d’escroquerie :: CAMEROON

Certains des enfants de feue honorable Tsobgny Nguiazong Françoise épouse Foning ont organisé depuis quelques mois une vaste campagne d’escroquerie auprès des autorités publiques, entreprises et hommes d’affaires, sous le fallacieux prétexte d’un prix en son honneur, qui sera mis en branle au mois d’octobre prochain par une certaine « Fondation internationale Françoise Foning » basée aux Etats-Unis d’Amérique, selon un communiqué de presse de la succession rendu public il y a quelques jours.

Alors qu’ils auraient dû associer tous les ayants droit de la succession de feue honorable Tsobgny Nguiazong Françoise épouse Foning à tout projet visant à célébrer la mémoire de leur génitrice, certains enfants de ladite succession ont préféré l’exclusion, au risque de ternir l’image de la famille devant les autorités et la communauté des affaires.

C’est ce qu’indique un communique de presse de la succession parvenue à notre Rédaction le week-end dernier. Ledit document dénonce une vaste campagne d’escroquerie auprès des autorités publiques, entreprises et hommes d’affaires, sous le fallacieux prétexte d’un prix en son honneur. Lequel sera organisé au mois d’octobre prochain par une certaine « Fondation internationale Françoise Foning » basée aux Etats-Unis d’Amérique

 «Il est porté à la connaissance du public et des responsables dépositaires de l’autorité publique que les ayants droit de l’Honorable Tsobgny Nguiazong Françoise Epse Foning de regrettée mémoire ont appris avec regret que certains de leurs frères et sœurs ont organisé depuis quelques mois une vaste campagne d’escroquerie auprès des autorités publiques, des entreprises et des hommes d’affaires, sous le prétexte d’un prix en son honneur qu’organiserait au mois d’octobre prochain une certaine ‘Fondation internationale Françoise Foning’ basée aux Etats-Unis d’Amérique », explique le document signé par le fils aîné et coadministrateur de la succession, 
Salomon Tsobny.

A en croire l’opérateur économique et conseiller municipal de la mairie de Douala Vème, la succession de feue Françoise Foning, se désolidarise formellement de cette opération d’arnaque. « Nous indiquons clairement que les formalités pour la mise en place d’une véritable Fondation Foning née Tsobgny Nguiazong Françoise sont encore en cours au Cameroun ; son pays d’origine qu’elle a tant servi, de sorte qu’envisager en ce jour toute manifestation sous le fameux label « Fondation Internationale Françoise Foning » ne peut être qu’une imposture », fait-il savoir.

Tout comme il renseigne que la succession de feue Madame Françoise Foning, qui n’est de près ni de loin impliquée dans cette entreprise (qui s’apparente à une vaste escroquerie), dénonce ouvertement ces initiatives égocentriques qu’elle ne découvre que sur le tard comme un mouvement de charognards. « Les ayants droit de feue Madame Françoise Foning tiennent ce faisant à proscrire toute atteinte blasphématoire à la mémoire de leur génitrice par quiconque n’aura pas reçu l’appel de l’ensemble de tous les ayants droit», poursuit-il. Avant de préciser : « Demeurant toutefois ouverts à toute initiative positive qui honore la mémoire de cette grande Dame, les ayants droit de Madame Françoise Foning invitent ce faisant tout porteur d’un projet louable à se rapprocher de la succession, aux fins de droit ».

Pour rappel, l’honorable Françoise Foning, de regrettée mémoire, qui décède le 23 janvier 2015 à la suite d’un accident de la circulation sur la route de Yaoundé-Bafoussam, est l’ancienne maire de Douala Vème et ancienne député de la Nation pour le compte du parti au pouvoir, le Rassemble démocratique du peuple camerounais (RDPC). Parti qu’elle a servi pendant toute sa vie et au sein duquel elle a gravi tous les échelons au point de devenir l’un de ses membres les plus influents. Ardente défenseure de la vision politique du président national du RDPC et président de la République, Paul Biya, feue Françoise Foning occupe au sein du parti des flammes plusieurs postes : présidente de la section RDPC de Douala Vème et membre titulaire élue du Comité central.

Présidente et fondatrice du Groupement des femmes d’affaires du Cameroun (GFAC), elle occupe, à l’international, la prestigieuse fonction de présidente de l’organisation mondiale des Femmes chefs d’entreprises (FCEM) de 2005 à 2012.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo