Douala 4è: Opération d’éradication des « ghettos » lancée
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Douala 4è: Opération d’éradication des « ghettos » lancée :: CAMEROON

Christophe Fofié, Le sous préfet de Douala 4è a lancé une opération d’éradication des lieux suspects dans son arrondissement

L’opération d’éradication des ghettos et autre lieu abritant les consommateurs de stupéfiants vient d’être lancée à Douala 4è par le tout nouveau sous préfet de cette circonscription Christophe Fofié.

Le sous préfet était accompagné dans cette tâche par les forces de maintien de l’ordre.

Cette descente inopinée a permis au chef de terre de découvrir des objets aussi insolites que dangereux à l’instar des briquets, la colle , les jeux de cartes , du cannabis et des papiers pour certainement enrouler des joins mais aussi des bancs comme dans des salles de classe.

« Avec ce que j’ai constaté , il était normal qu’en tant qu’autorité administrative , que je vienne appuyer les FMOs qui ne ménagent aucun effort au quotidien dans le sens de pousser hors de notre territoire ce phénomène de ghetto » a déclaré Christophe Fofié.

Il faut préciser que les « ghettos » sont ces petites case qu’on retrouve dans plusieurs quartiers dans lesquelles ont peut voir soigneusement dressé des bancs comme dans une école. Enfants, adultes et femmes y passent des journées à fumer toute sorte de drogue .

Après l’identification de ces « ghettos » dans l’arrondissement de Douala 4è , les agents de la police municipale accompagnés des forces de maintien de l’ordre ont procédé à leur destruction par le feu.

Un grand soulagement pour les populations qui avaient marre de cette situation. Franck fotso , habitant du quartier en est reconnaissant « je pense que c’est une action salutaire et fort appréciable que le sous préfet est en train de mener. Ces fumeur de « Banga » (cannabis) nous mettaient en insécurité perpétuelle , comme ils ont mis le feu à ces « ghettos » nous allons  pouvoir respirer ici au quartier »

Les informations puisées à bonne source font état de ce que ces ghettos sont les repères des microbes qui font irruption de temps de temps dans les quartiers.

Le sous préfet a promis d’intensifier ces descentes et ainsi de traquer ces microbes dans leurs plus profonds retranchements. C’est sa manière de participer à la sécurisation des personnes et des biens comme l’indiquent ses missions.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo