03 astuces pour réussir votre travail de fin d’études (TFE)
MONDE ENTIER :: éDUCATION

MONDE ENTIER :: 03 astuces pour réussir votre travail de fin d’études (TFE) :: WORLD

Travail de fin d’études et de recherche : Un travail intellectuel approfondi centré sur un unique thème

En ce début d’année universitaire, de nombreux étudiants sont amenés à réflechir à la problématique de mémoire qu’ils seront amenés à traiter dans le cadre de la rédaction de leur mémoire ou de leur TFE. Nous allons présenter dans cet article quelques astuces qui permettent de prendre un bon départ dans le processus de rédaction.

Le travail de fin d’études et de recherche, communément appelé TER, est une activité rigoureuse qui consiste à développer tant les démarches méthodologiques de l’étudiant, que ses aptitudes en recherche approfondie. C’est une démarche chronophage et déterminante puisqu’elle conditionne la validation et la réussite d’une année universitaire. Cependant, de nombreux étudiants se cantonnent à de nombreuses heures voire des jours de feuilles vides juste pour la recherche d’un thème spécifique et unique pour son parcours académique. Dans cet article, nous lèverons la voile sur 3 astuces efficaces et simples qui vous aideront à réussir votre travail de fin d’études et de recherche.  

Comment réussir son travail de fin d’études et de recherche ?

D’énormes travaux intellectuels et de sérieuses méthodologies assurent un meilleur travail de fin d’études et de recherche. Pour qu’un TER soit considéré comme sérieux, l’étudiant doit s’attendre à travailler sur différentes sources suffisamment diversifiées, à mener une revues de littératures, à générer des idées concordantes à son thème, à former des arguments pertinents et objectifs et à transformer le fruit de ses efforts en un écrit original et détaillé dénué de toute part de subjectivité. Pour tirer parti de cette activité intellectuelle rigoureuse et fastidieuse, découvrons ensemble 3 astuces pour réussir votre TER. 

1) Divisez la tâche en unités gérables 

La rédaction du travail de fin d’études consiste à démêler les arguments et les idées qui puissent supporter votre hypothèse à celles qui répondent partiellement à une partie du problème traité. Cette tâche rigoureuse de revue théorique et littéraire, de recherche d’arguments originaux et pertinents et de communication des connaissances empilées en un argument clair et concis ne peuvent être réduit en un seul système. De nombreux étudiants font l’erreur de combiner ces 3 blocs distincts en une seule mais longue activité rébarbative résumée par le cycle recherche/penser/rédiger. Pour gagner partie du lot, séparer les composants du TER en tâche précise et spécifique. Créer un édifice stable à votre TER en abordant respectueusement par la recherche d’un thème original et passionnant, la recherche approfondie pour collecter les bons supports matériels pour votre TER, la construction de votre propre argument, la rédaction et enfin la communication dudit travail de recherche.  Du moment que vous avez la structure, la rédaction se déroulera facilement. 

2) Choisissez un sujet qui vous passionne

Le travail de fin d’études et de recherche est une activité chronophage. Vous allez passer beaucoup de votre temps à travailler là-dessus. Pour que votre TER progresse de manière significative, vous devez traiter un sujet qui suscite de l’intérêt à vos yeux. Même si d’autres personnes ont déjà traité le thème que vous trouvez passionnant, vous pouvez encore l’analyser selon un autre angle de vue, avec de nouvelles hypothèses de départ, des problématiques générales ou spécifiques différentes, de nouvelle méthodologie ou avec des données à jour. Cette astuce est cruciale et presque récurrente. Mener un TER avec un thème qui vous plaît minimise le risque de manque de motivation ou d’envie.  

3) Rechercher constamment l’avis d’une deuxième personne

La plupart des étudiants pense avoir fait le tour de tous les éléments importants de son TER juste pour voir après des incohérences ou des arguments peu fondés voire même non fondés. D’autres ont échoué de trouver des sources crédibles pour supporter leur argument et pour la plupart des sources qui justifient la même assertion sans donner une nouvelle perspective. Pour éviter de gaspiller vos efforts, il est judicieux de parler constamment avec votre encadreur professionnel ou votre professeur de l’évolution de votre TER. Pendant une séance d’encadrement, vous devrez savoir si votre nouvelle idée est appropriée à votre thème. Prenez toujours le temps de discuter votre approche ou argument de thèse afin de clarifier vos idées avant la rédaction. En effet, pour sécuriser la validation de votre TFE, il n’y a rien de tel que d’obtenir cette validation de la part de la personne qui vous notera elle-même, à savoir votre directeur de mémoire. Faire valider votre mémoire en amont du dépôt est une stratégie gagnante pour celles et ceux qui s’y appliqueront.

Lire aussi dans la rubrique éDUCATION

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo