Musée national : Des photographes dans le champ des lentilles
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Musée national : Des photographes dans le champ des lentilles :: CAMEROON

Habitués à capter des sujets, ces professionnels ont inversé les rôles le 19 août dernier à l’occasion de la première édition des Journées portes ouvertes de la photographie.

La salle de la convivialité du Musée national grouille de monde. Il est 11 heures. La bâtisse ouvre ses portes à près de 150 participants de la première édition des journées portes ouvertes (Jpo) de la photographie. L’on note la présence des représentants des ministres de la Communication ; des Finances ; de l’Economie, des enseignements secondaires, des photographes et des journalistes.

Débutée le 18 par des ateliers de formation et de renforcement des capacités, la journée du 19 août est dédiée à la phase protocolaire et aux conférences. Prenant la parole en lieu et place du ministre des Arts et de la Culture (Minac) empêché, son représentant, Faï Tangem Donatus, par ailleurs, directeur de la cinématographie et des productions audiovisuelles au Minac, a encouragé le pôle photographie d’art d’avoir pensé et mis en œuvre la vision du pôle à travers ces Jpo. « La photographie est un puissant outil de communication. Elle permet à certaines personnes d’expérimenter leurs talents et leurs créativités », a-t-il déclaré. Il ajoute que c’est à travers la photographie que l’on revoie des événements déroulés dans le temps et dans l’espace. « C’est pourquoi le Minac porte une attention particulière au corps de métier de photographe », conclut-il tout en exhortant que la deuxième édition participe à renforcer la solidarité nationale.

Tout en remerciant le Minac, le coordonnateur du pôle photographie, Fabrice Ngon, le rassure de sa ferme détermination à poursuivre les efforts que le Minac a entrepris en faveur des hommes et des femmes de la culture en général et des photographes en particulier.

Lions indomptables

La phase des discours a donné lieu à la visite des expositions. L’attention est portée au vernissage rendant hommage aux générations des Lions indomptables qui ont défendu le drapeau national. Des tableaux sont installés sur le mur qui sépare la partie basse et haute du Musée national. L’on des tableaux comportant près de 500 clichés, avec des figures historiques, entre autres Ahmadou Ahidjo, Paul Biya, Mbappé Leppé, Roger Milla, Samuel Eto’o.

Ces tableaux sont intitulés, « années 1972-1988 : révélations ; année 1990 : épopées des Lions  ; années creuses : 1994-1998  ; années de confirmation : 2000-2003 ; et années de refondation : 2010- 2022 ». Pour Faï Tangem Donatus, le choix de l’exposition portée sur les Lions est juste parce qu’il milite pour la mémoire collective. Il argumente que personne ne reste indifférente quand on parle des Lions et que cela traduit le sentiment d’appartenance au Cameroun.  « Quand les Lions sont au top, leurs performances rassemblent les Camerounais et renforcent l’unité nationale. Ces photographies illustrent à suffisance l’unité nationale », renchérit Fabrice Ngon.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo