Un faux agent de la présidence incarcéré
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un faux agent de la présidence incarcéré :: CAMEROON

Administrateur d'un groupe de préparation aux concours, Biya Paul s'est fait passer pour un agent du Cabinet civil de la présidence de la République pour extorquer de l'argent. Il est accusé des faits de faux, usage de faux en écritures d’authentiques publiques et d’escroquerie aggravée.

En mars 2021, Biya Paul fait une publication dans un groupe WhatsApp sur des opportunités d’emplois qu'il a. Intéressée, Ondoua se rapproche de lui. Ce dernier lui promet de faire recruter une de ses connaissances à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) contre la somme de 550.000 Fcfa. Sous la pression de la victime, Biya Paul produit une fausse note de recrutement et une de prise de service.

Sans se douter de rien, la victime se rend à Mbalmayo pour prendre service. C'est à ce moment qu’elle est interpellée et conduite au commissariat. Interpellé à son tour, Biya Paul nie les faits qui lui sont reprochés. Appelé à présenter sa défense le 02 août, l'accusé fait plutôt croire que c'est lui la vraie victime. Ondoua, la plaignante a été également entendue. Sur ce, les débats sont clos. Mis en détention provisoire depuis le 11 juin 2021, Biya Paul connaîtra le verdict final le 06 septembre 2022. 


Il cambriole un garage

Âgé de 31 ans, Bassirou Mohamadou est incarcéré depuis le 09 novembre 2021. Il est accusé des faits de vol en coaction. Aux environs de 23 heures le 8 octobre, au quartier Tsinga à Yaoundé, l'accusé et ses complices se sont introduits par effraction dans un garage automobile. Ils ont emporté du matériel de travail, des clés de véhicules. Ledit forfait a été commis avec le port d'une arme blanche qui n'a pas été identifiée lors des enquêtes. Interpellé et mis aux arrêts, Bassirou Mohamadou passe aux aveux et dénonce ses complices qui ont pris la fuite. Lors de son audience le 02 août, l’accusé a réitéré ses aveux. Les débats sont clos. L'affaire est mise en délibérée pour le 06 septembre 2022.


Il agresse la tante de son ex-copine

Technicien en bâtiment, Hubert Enama a agressé la tante de son ex-copine avec l'aide de son frère Linus Mvondo. De leur retour d’une réunion dans la soirée du 13 octobre 2021 au lieudit Béatitudes à Nkolbisson, en compagnie de sa sœur Céline Onguene et Henriette Onguene se font dépouiller de leurs téléphones portables et d'une somme de 100.000 Fcfa. Les accusés ont menacé leurs victimes avec un poignard et une machette. Mis aux arrêts et conduits à la brigade de Nkolbisson, les deux individus sont reconnus par leurs victimes. Sous la présence de leur conseil, Linus Mvondo et Hubert Enama plaident non-coupables pour ce crime qui leur est reprochés. Leur conseil souhaite également que ses clients soient déclarés non coupables. La décision du tribunal sera rendue le 06 septembre prochain. Les accusés continuent leur séjour à la prison centrale où ils sont détenus depuis le 25 octobre 2021.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo