Déplacés internes: Qui protège les gangs criminel d'Assok ?
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Déplacés internes: Qui protège les gangs criminel d'Assok ? :: CAMEROON

Visage de la peine, de la pitié et du désespoir.Témoignage du traitement infligé à une jeune femme ayant fui la terreur dans le NOSO et réfugiée dans son pays, mais pour subir plus de souffrances

Ne posez pas ou plus de questions. Ne me demandez pas Assok c’est où ? Ne cherchez pas à me parler de terres, d’allogènes ou d’autochtones, comme le font quelques hauts fonctionnaires confortablement assis dans des fauteuils cossus et qui s’occupent de tout, saut du Cameroun réel, sauf des misères e des souffrances, sauf des criminels en col blancs et de fauteurs de troubles ethniques et de guerres civiles abjectes.

« La pire des choses, me révèle, cette compatriote, c’est que même dans le NOSO que j’ai fui, personne de ces terroristes haineux, n’avait essayé de me soumettre à de tels traitements. J’ai pleuré et je pleure toujours, nuits et jours, parce que je croyais avoir retrouvé une vie et la paix. Je ne pensais pas que des gens pouvaient faire tout ça, entrer dans les maisons, battre les femmes, essayer de les violer, casser, détruire et emporter leurs biens, et sans que les autorités interviennent, sans que la police et la gendarmerie les arrêtent et les tuent. Au NOSO, la sécurité ne blague pas, mais à ASSOK, les agresseurs, les terroristes, les gens violents et les voleurs des choses d’autrui sont libres et font ce qu’ils veulent. C’est un autre Cameroun.

Aujourd’hui, mon mari et moi avons tout perdu, et personne du gouvernement n’a rien fait. Je ne crois plus en rien ni en personne, c’est la mort tout simplement. Ne me parlez pas de la loi, car elle est pour certains et sert leurs intérêts. Ma prière c’est de trouver quelque part pour aller, même dans le désert, hors de ce pays. Les vrais criminels sont libres et j’ai vu les autorités arriver devant nous, et les dorloter, les flatter, pourtant ce sont des criminels, des gens qui détruisent des vies, des familles et ce pays. Ils sont pires que les Ambaboys. J’ai maintenant compris qu’il y a des Camerounais qui dépassent les autres et qui sont au-dessus de la loi. Je prie seulement le seigneur ».

La terre annexée, est simplement une petite partie du témoignage, un autre témoignage. QUI PROTEGE LES GANGS DE CRIMINELS D’ASSOK ? Ils ont créé un Etat dans l’Etat./.
                      
Yaoundé, le 03 Août 2022
                        
SHANDA TONME
Président de la Commission, Médiateur Universel

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo