Opération Epervier : Le Grand Nord veut sortir de son silence
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Opération Epervier : Le Grand Nord veut sortir de son silence :: CAMEROON

A l’affiche de la Confédération des Associations des Jeunes Solidaires du Cameroun (CAJSC), une marche pacifique prévue le vendredi 12 août 2022 pour la libération de Marafa Hamidou Yaya, Iya Mohammed et Amadou Vamoulké. La demande d’autorisation de manifestation publique a été adressée le 1er août au Sous-préfet de l’Arrondissement de Garoua 2e par M. Mohamadou, président de ladite confédération .

Le secret est dehors depuis le samedi 30 juillet pour une probable marche dite marche pacifique pour attirer l’attention du Président de la République pour ordonner aussi la sortie des prisonniers, tels les trois fils du septentrion incarcérés dans le cadre de l’opération Epervier. « C’est une fuite. Nous nous sommes réunis pour formuler cette demande et avions remis à un membre de la confédération pour conservation jusqu’au lundi 1er août, date de dépôt au bureau de l’autorité compétente, mais il se peut que ce dernier a filmé et envoyé à son ami et c’est ainsi que nous sommes surpris de voir la demande partout sur la toile. Nous sommes en train de siéger pour sanctionner l’auteur de cet acte », explique le président de la CAJSC, M. Mohamadou, joint au téléphone. La motivation de cette marche vient de la libération de Basile Atangana Kouna. Dans la demande, l’avant-propos met en point des remerciements au Président de la République pour la libération de M. Atangana et puis enchaîne avec le cas des trois fils du septentrion.

Non à la manipulation

Qui est derrière ces activistes, qui tire la ficèle dans l’ombre ? Juste au lendemain de la fuite, des voix s’élèvent déjà partout pour contester cette « manipulation ». « Nous aimons la paix ; nous disons non à la marche, Non à la manipulation, Stop à la manipulation, je suis un citoyen modèle, J’aime la paix, j’aime ma famille, j’aime mon travail » ; des réponses musclées pour se désolidariser de cette initiative que d’aucuns jugent de la pure manipulation. Oui ou Non de la position du grand Nord pour organiser cette marche ? Les avis sont très partagés. Le pour et le contre sont en conclave actuellement par coups de fils, dans les cafés et les bureaux. Peut-être l’erreur pour cette confédération est d’avoir voulu prendre les devants. Ces jeunes ont-ils fomenté cela de leurs propres initiatives ? Le temps nous le dira.

« Je suis catégoriquement contre cette marche. J’ai saisi le Gouverneur de la région du Nord à propos. J’ai instruit toutes les sous sections de Garoua de se désolidariser d’une telle initiative. Que ce soit sur l’ensemble du territoire, rien ne se passera », déclare le Sénateur Bayero Fadil, président de la Communauté du Grand Nord (CGN).

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo