LE CAMEROUN CELEBRE CE 31 JUILLET LA JOURNEE DE LA FEMME AFRICAINE.
CAMEROUN :: EVENEMENTS

LE CAMEROUN CELEBRE CE 31 JUILLET LA JOURNEE DE LA FEMME AFRICAINE. :: CAMEROON

Au lendemain des indépendances de la plupart des pays africains,  l'Organisation Panafricaine des Femmes a vu le jour. C’était le 31 Juillet 1962 à l’issue du premier rassemblement des  femmes de l'ensemble du continent. La Journée internationale de la femme africaine (JIFA) sera définitivement adoptée en  1964.

Cette journée est  très peu connue sur le continent. Cependant, les femmes camerounaise se souviennent   du rôle historique qu’elles ont joué sur le continent pendant  les moments difficiles, tant dans les luttes contre la pénétration des colons ou encore les luttes de décolonisations. 

Winnie Mandela, Dulcie Septembre, et bien d’autres, les  femmes ont joué un rôle clé dans la lutte antiapartheid .Qui ne se souvient pas du fameux rassemblement des femmes sud-africaines du 9 août 1956 qui est considéré comme étant l’une des étapes les plus déterminantes de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud ? 

Bien avant l’apartheid, les femmes ont été au cœur des luttes contre la pénétration des colons  et   la libération du continent. Que ce soit Lalla Fatma N'Soumer en Algérie (1830-1863),  Sarraounia Mangou  au Niger(1899), ou encore Kimpa Vita au  Congo, (1684 - 2 Juillet 1706), M’Balia Camara, Guinée (1929 - 18 Février 1955), elles ont combattu corps et âme pour le continent.

Ce 31 Juillet, les femmes camerounaises  ont pris acte de leur rôle moteur dans le processus d’émancipation du continent à travers leurs implications dans divers  domaines comme l’éducation, la santé, l’économie, et surtout la sécurité alimentaire.   

Au cœur des préoccupations de la célébration de cette année, la sécurité alimentaire. Le Cameroun est frappé de plein fouet par une crise alimentaire. La sécurité alimentaire  a été impactée par des  facteurs tels la crise de la COVID-19, les troubles climatiques, et les  conflits dans des bassins de production agricoles du pays.

L’organisation autour de cet évènement est marquée par les renforcements des capacités des femmes dans le domaine agricole, ce qui  place fait de cette journée la  rampe de lancement d’une  bataille dont le but ultime est de capter une part considérable des 650 milliards de FCFA que le Cameroun dépense tous les ans pour importer les denrées alimentaires.

Global Capacity Building Foundation

Lire aussi dans la rubrique EVENEMENTS

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo