Un gisement d’or découvert à Betaré Oya
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un gisement d’or découvert à Betaré Oya :: CAMEROON

Selon Data Cameroun, ce dernier pourra attendre un capacité de production de 7500kg d’or en 10 ans environs.

Le gouvernement annonce la production imminente d’une importante quantité d’or dans la région de l’Est  à cheval entre les arrondissements de Bétaré-Oya et Garoua-Boulaï, dans le département du Lom et Djerem.  Les populations locales quant à elles restent sceptiques quant aux retombées éventuelles. C’est du moins ce qui ressort des consultations entre le ministre des Mines, de l’industrie et du Développement Technologiques (MINMIDT), Gabriel Dodo Ndoké et les populations riveraines impactées par le projet d’exploitation de la petite mine d’or de Mborguéné.

Parmi ces sceptiques se trouve en bonne place Adamou Abdon, maire de la commune de Garoua-Boulaï. Ce dernier pense que « l’exploitation minière n’a jamais rien apporté aux populations de l’Est sauf à certaines autorités. »  il était donc question au cours des consultations organisées le 8 juillet 2022 à Bertoua de recueillir les avis des participants afin que le projet les intègre avant son démarrage effectif.

Au cours de ces assises, le site  data CAmeroun nous rapporte que le Minmidt a déclaré que « la Cameroon Mining Company (Caminco SA) va produire près de 7 554 kg d’or lors de l’exploitation industrielle du seul prospect de Bougoudou, l’un des cinq identifiés au cours des travaux de recherche sur le site du permis de recherche n°94, dénommé Bétaré-Oya ». Cette quantité d’or est issue des 5 millions de tonnes de réserves d’or retrouvées avec une teneur moyenne du gisement de 1,89 gramme par tonne (g/T) à Bougoudou. « Au cours de cette exploitation industrielle sur une période initiale de 10 ans correspondant à la durée de vie de cette mine, l’entreprise va produire 1 230 Kg durant les trois premières années et 552 Kg à partir de la quatrième année », précise-t-il.

Sur la méthode, le DG de Caminco SA, Roger Bogne, indique que « le traitement du minerai se fera par lixiviation via une cyanuration en milieu agité, le procédé le mieux adapté pour l’extraction et le plus performant avec un taux de récupération de 82,4% ». D’après les experts, cette exploitation pourra augmenter la contribution du secteur extractif au produit intérieur brut et créer les emplois.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo