Urgent, Nkongho Felix Agbor refuse la main tendue de John Fru Ndi
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Urgent, Nkongho Felix Agbor refuse la main tendue de John Fru Ndi :: CAMEROON

Dans une correspondance adressée au Chairman du SDF, l'avocat anglophone explique que son combat ne saurait être partisan. Nkongho Felix Agbor précise : "Depuis six ans maintenant, mon peuple, votre peuple, notre peuple subissent chaque jour de graves violations de ses droits de l’homme dans un conflit brutal que la politique partisane n’a pas réussi à éviter et qui s’est avéré jusqu’à présent incapable et peu disposé à résoudre."

Il ajoute: " Ma priorité actuelle est de promouvoir et de défendre les droits de l’homme de ces millions de victimes [...] J’ai le devoir de rester objectif, impartial et pleinement engagé dans cette noble mission. " Pour cette raison : "Je décline donc respectueusement cette nomination. Il conclut : "je ne suis pas en mesure d’accepter cette nomination."

Nkongho Felix Agbor ( Balla)
CHRDA –Buea
18 June 2022
National Secretariat
Social Democratic Front (SDF)
Cameroon 

Subject: My Appointment as Member of SDF Shadow Cabinet

Dear Sir,

Thank you for considering me for a position in your party’s shadow cabinet. I feel highly honored. I learned about this appointment upon arrival in Cameroon from the United States of America where I just received the Robert F. Kennedy Human Rights Award.

When I got to Cameroon I was entangled in the Bar Council election and could not meet you despite many attempts through a third party.

I however regret to inform you that I am unable to accept this appointment.

The political history of Cameroon cannot be written without a special place for yourself, your party the SDF and its unsung heroes and heroines. 

Even the minor improvements in our struggling democratic practice over the last three decades are largely attributable to the vibrancy and leadership of the SDF. Thank you for your service.

Mr. Chairman, times have changed greatly from the 1990s.

The new challenges our people face require new solutions and new approaches.

When teachers joined lawyers of Anglophone extraction to protest against the status quo, our fight for the respect of Anglophone rights took me to prison unjustly.

For six years now, my people, your people, our people are suffering grave violations of their human rights each day in a brutal conflict which partisan politics failed to avert and has this far proven unable and unwilling to resolve.

My current priority is to promote and defend the human rights of these millions of victims who otherwise are being brushed aside by current politics in Cameroon.

I have a duty to remain objective, impartial and fully committed to this noble mission.

I therefore, respectfully decline this appointment.

This country, for the time being, needs leaders who can reach out to all Cameroonians beyond party lines to work together for a better future.

This is the path I have chosen to follow.

It is a path that has been fashioned by the blood of our people.

I seize this opportunity to call on you to continue raising your voice for all victims of Gross Human Rights violations in Cameroon.

Sincerely,

Nkongho Felix Agbor (Balla)

......................
Version française, traduction libre et non officielle

Nkongho Felix Agbor ( Balla)
CHRDA –Buea
18 juin 2022
Secrétariat national
Front social-démocrate (FDS)
Cameroun 

Objet: Ma nomination en tant que membre du cabinet fantôme du SDF

Monsieur,

Merci de me solliciter pour un poste au sein du cabinet "fantôme" de votre parti. Je me sens très honoré. J’ai appris cette nomination à mon arrivée au Cameroun en provenance des États-Unis d’Amérique où je viens de recevoir le Prix Robert F. Kennedy des droits de l’homme.

Quand je suis arrivé au Cameroun, j’étais empêtré dans l’élection du Conseil du Barreau et je n’ai pas pu vous rencontrer malgré de nombreuses tentatives par l’intermédiaire d’un tiers.

J’ai cependant le regret de vous informer que je ne suis pas en mesure d’accepter cette nomination.

L’histoire politique du Cameroun ne peut s’écrire sans une place particulière pour vous-même, votre parti le SDF et ses héros et héroïnes méconnus.
 
Même les améliorations mineures apportées à notre pratique démocratique en difficulté au cours des trois dernières décennies sont en grande partie attribuables au dynamisme et au leadership des SDF. Merci pour votre service.

Monsieur le président, les temps ont beaucoup changé depuis les années 1990.

Les nouveaux défis auxquels nos peuples sont confrontés exigent de nouvelles solutions et de nouvelles approches. 

Lorsque des enseignants se sont joints aux avocats d’origine anglophone pour protester contre le statu quo, notre lutte pour le respect des droits des anglophones m’a injustement emmené en prison. 

Depuis six ans maintenant, mon peuple, votre peuple, notre peuple subissent chaque jour de graves violations de ses droits de l’homme dans un conflit brutal que la politique partisane n’a pas réussi à éviter et qui s’est avéré jusqu’à présent incapable et peu disposé à résoudre. 

Ma priorité actuelle est de promouvoir et de défendre les droits de l’homme de ces millions de victimes qui, autrement, sont écartées par la politique actuelle au Cameroun. 

J’ai le devoir de rester objectif, impartial et pleinement engagé dans cette noble mission. 

Je décline donc respectueusement cette nomination.

Ce pays, pour l’instant, a besoin de dirigeants capables de tendre la main à tous les Camerounais au-delà des lignes de parti pour travailler ensemble pour un avenir meilleur.
 
C’est la voie que j’ai choisi de suivre.

C’est un chemin qui a été façonné par le sang de notre peuple.

Je saisis cette occasion pour vous demander de continuer à élever la voix pour toutes les victimes de violations flagrantes des droits de l’homme au Cameroun.

Sincèrement

Nkongho Felix Agbor (Balla)

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo