Au Cameroun, il y a aussi les locataires contre les bailleurs !
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

Au Cameroun, il y a aussi les locataires contre les bailleurs ! :: CAMEROON

Je viens de voir un locataire qui a fait déplacer son bailleur de Mbanga jusqu’à la ville de Douala, mais après leur discussion ils se sont séparés en queue de poisson ! Et le propriétaire n’a même pas obtenu l’argent qu’il était pourtant venu réclamer…

Au Cameroun, il y a beaucoup de mauvais locataires

Il y a des locataires qui t’apportent plutôt la malchance ici au Cameroun. Comme ce locataire qui avait fait déplacer son bailleur depuis Mbanga jusqu’à la ville de Douala, et qui ne lui a même pas donné cinq francs CFA pour son transport retour !

Il y a des locataires qui sont carrément très désagréables envers leurs propriétaires. Des locataires qui calculent comment ils vont rester gratuitement dans ta maison sans te payer normalement. Des locataires qui cherchent toujours des prétextes pour diminuer le prix de ton logement. Des locataires qui dégradent intentionnellement le lieu d’habitation qu’ils occupent pourtant provisoirement, et même des locataires qui viennent expressément pour enceinter toutes les petites filles de leur bailleresse !

Il y a des professions ici que quand tu les mets en location chez toi hein, ils vont te sortir tous les articles du Code civil pour éviter de te payer ton argent de loyer. Il y a des militaires qui bastonnent sur leur propriétaire lorsque celui-ci ose réclamer sa redevance. Il y a des tribus ici au Cameroun qui viennent pour prendre ta maison en location pour une seule personne ; mais dès que tu signes le contrat de bail hein, tu vas constater qu’il y a déjà quarante personnes qui habitent là-bas tranquillement dans ta petite chambrette…

Il y a également les mauvais bailleurs

Il y a aussi de mauvais bailleurs, pour être honnête. Des bailleurs qui cherchent à exploiter leurs locataires jusqu’à la moelle épinière, et des bailleurs qui prennent parfois le loyer à plusieurs personnes différentes pour la même habitation…

Il y a des bailleurs qui sont des soûlards invétérés, et qui arrivent chez leur locataire à tout moment pour lui réclamer l’argent de la cigarette. Il y a des propriétaires qui sont jaloux de la personne qu’ils abritent ; et donc quand ils te voient avec un nouveau téléviseur, ils vont instantanément te proposer une augmentation de loyer !

Les bailleurs camerounais ne sont pas toujours réglos. Certains ne te rembourseront jamais tes deux —voire trois— mois de caution, et d’autres traficotent même régulièrement ton compteur d’électricité. Certains bailleurs surfacturent ta consommation hydraulique, et d’ailleurs ils se font un malin plaisir à te faire endosser leurs propres consommations. Des comportements qui sont de nature à créer un irréparable conflit entre les locataires et leurs bailleurs.

Il y a souvent les mauvais arrangements

Parfois les locataires sont bons et leurs bailleurs aussi, mais le problème peut survenir à cause d’un mauvais arrangement. Parfois c’est le contrat de bail qui a été mal rédigé, ou alors mal interprété. Parfois c’est tout simplement un problème d’incompatibilité d’humeurs. Parfois vous avez des locataires qui entrent dans une maison et qui la modifient à leurs propres frais, et pourtant le bailleur refuse de répercuter ces énormes dépenses-là sur le loyer de l’habitation qui est concernée.

Parfois c’est souvent la faute des intermédiaires : les agents immobiliers, les huissiers ou encore les avocats d’affaires. Parfois vous avez un locataire et son bailleur qui cohabitent en toute civilité, mais le problème peut survenir d’un simple commérage ou du kongossa. D’ailleurs il est toujours recommandé de discuter entre les deux parties, car un mauvais arrangement vaudra toujours bien mieux qu’un très bon procès devant le palais de justice…

Il y a aussi les problèmes de terrains

Les problèmes de terrain sont légion, et d’ailleurs ils ont déjà causé de très nombreux AVC ici au Cameroun…

C’est le cas où un individu vient faire construire son habitation sur un terrain qui ne lui appartiendrait pas. C’est le cas où vous louez une maison pour y résider de façon permanente, et pourtant votre « bailleur » est en litige foncier avec un autre individu. C’est le cas où votre épouse vous prête son terrain comme on avait fait à Rigobert Song, et qu’elle le récupère une fois que vous avez déjà achevé la construction d’un immeuble R+4 resplendissant…

Les problèmes de terrain entre les locataires et les bailleurs hein, ils sont plus nombreux qu’on ne le pense. Ils créent même déjà des bisbilles entre les bailleurs et leurs voisins propriétaires. Ils sèment la zizanie avec les locataires qui ne payent pas leur loyer correctement, mais qui construisent pourtant leur propre appartement ailleurs. Ils engendrent également des problèmes de succession, parce qu’ils sont généralement très convoités lors du partage de l’héritage. D’ailleurs mon ami Pierre La Paix Ndamè reçoit régulièrement des menaces de mort depuis qu’il s’est lancé dans la vente de titres fonciers…

Ici au Cameroun, il y a aussi les locataires contre leurs bailleurs !

Donc je viens de voir un locataire qui a fait déplacer son bailleur de Mbanga jusqu’à la ville de Douala, mais après leur discussion ils se sont regardés en chiens de faïence ! Et le propriétaire n’a même pas obtenu l’argent de transport qu’il a dépensé pour effectuer son déplacement…

Au Cameroun, il y a les locataires contre les bailleurs ! Il y a des gens ici qui demandent ta maison en te suppliant, mais dès qu’ils s’installent ils commencent à te parler des avocats, des huissiers, des procureurs, de la gendarmerie, du cadastre, etc. Il y a aussi les bailleurs contre les locataires ! Parce que je connais des propriétaires qui vont te couper l’eau et l’électricité sans aucune raison, et qui vont te pourrir la vie jusqu’à ce que tu sortes toi-même de leur maudite maison. Ici à Douala il y a un réel problème de logement, et c’est pour ça qu’il y a souvent des Camerounais qui s’opposent à d’autres Camerounais.

Parce que le loyer coûte encore exagérément cher, et que la demande est malheureusement supérieure à l’offre. Parce que les logements sociaux qui étaient normalement prévus pour les foyers modestes, sont curieusement occupés par des personnes qui gagnent pourtant très bien leur vie. Parce que les contrats de bail n’existent pas réellement ici dans notre Cameroun, et d’ailleurs ils ne sont jamais déclarés devant les autorités fiscales de notre République. Voilà pourquoi nous avons des affrontements sanglants entre nos locataires et nos bailleurs !

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo