QUESTION POUR UN PATRIOTE: QUI PRENDRA LE CONTROLE DU PROJET DE COBALT DE NKAMOUNA ?
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: QUESTION POUR UN PATRIOTE: QUI PRENDRA LE CONTROLE DU PROJET DE COBALT DE NKAMOUNA ? :: CAMEROON

Une bataille est désormais déclenchée entre deux entreprises étrangères pour le contrôle d’un des plus gros gisements de cobalt au monde ,le projet de Nkamouna . C’est un mineral stratégique qui rentre dans la fabrication des batteries et alliages métalliques.


En 2004 lorsque le président Paul Biya lancait les grandes ambitions , c'était non sans compter  sur le potentiel minier du pays resté jusque la fermé aux explorations .Un véritable scandale géologique qui avait   échappé à l’appétit des prédateurs. Pour soutenir le développement du pays, le président Paul Biya avait ordonné l‘ouverture du pays aux explorations.


Ses collaborateurs véreux ont fait le tour du monde soit pour fabriquer les entreprises minières fantômes, certains pour inviter leurs copains sans aucune expérience dans le domaine. C’est ainsi que le gigantesque projet de Nkamouna s'est retrouvé entre les mains d’une entreprise n'ayant aucune expérience, finalement  exclue de la bourse de Toronto pour pratiques douteuses.


Entre temps, les collaborateurs du président Paul Biya lui ont fait savoir  qu’il s’agissait d’une entreprise sérieuse et qu’en lui donnant un peu plus de 40 milliards de FCFA, elle  démarrait le projet. Tout ce qui annonçait le président c'était son souhait pour la prospérité de ses concitoyens. 
Le FMI avait soutenu cette mafia pilotée par un ex ministre des finances et ses réseaux au sein de l’institution.


Seize ans plus tard, toujours rien. En 2013 Geovic a essayé de s’associer à un groupe chinois Jiangxi Rare Metals Tungsten Group Holdings Company Ltd (JXTC)qui au final va désister .Le PDG de Geovic au moment de la signature avec les chinois déclarait que le fait d’avoir cédé cette mine aux chinois permettrait son démarrage, un aveu d’impuissance de la part de celui que les collaborateurs du président avaient choisi.


Aujourd’hui une bataille se livre entre Phoenix Mining, un groupe américain amené par le même  Geovic sans aucune expérience avérée dans le domaine d’extraction minière .Elle  dit avoir conclu un accord en Mars pour le contrôle de ce gisement .Pendant ce temps d’un autre coté il y a une entreprise australienne Cyclone métals qui  possède une très grande expérience tant en Australie qu’en Afrique, notamment en Sierra Leone.

Ses projets sont visibles, contrairement au partenaire de Geovic .Cyclone metals, côté a l’ASX a annonce avoir conclu un accord d’exclusivité avec Ewaah Cameroun pour acquérir 100% de sa filière sur après que celle-ci ait déposé une demande d’acquisition du permis minier sur le gisement de Cobalt de Nkamouna.
Entre temps, silence total chez des acteurs qui hier éteint très critiques sur le projet du fer de la Lcôté

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo