La belle victoire de Rachel kéké fait très mal 
FRANCE :: DIASPORA

FRANCE :: La belle victoire de Rachel kéké fait très mal 

L'ivoirienne Rachel Keke, 48 ans, vient de faire une entrée historique à l’Assemblée nationale française. Elle a au passage administré une gifle historique à l’ancienne ministre des Sports Roxana Maracineanu aux législatives dans le Val-de-Marne, dimanche 19 juin dernier. 

Polémique ? Des contenus facebook «likés» ou partagés sur Facebook

Son arrivée au palais Bourbon ne plaît certainement pas à tous.  Ses détracteurs ont vite fait d’exhumer et de relayer des contenus facebook que l’Africaine a partagés de 2016 à 2019 sur un compte encore tagué en avril dernier. Ledit compte Facebook attribué à Rachel Raïssa Kéké a par la suite également rejoint un groupe privé intitulé «La FRANCE de droite !», qui est cette fois administré par des militants proches de LR. 

Selon plusieurs médias, la toute nouvelle députée Nupes-LFI a pu soutenir Marine Le Pen ou encore le dictateur syrien Bachar al-Assad dans le passé. 

Balayer devant sa cour

L’une des critiques de Rachel Kéké n’est autre que l’eurodéputée LREM et ancienne ministre Nathalie Loiseau (qui a elle-même figuré sur une liste d’extrême droite lorsqu’elle était étudiante) ou des comptes de soutien à la majorité présidentielle.

Guerrière avisée

La vague de polémiques n’ébranle pas celle qui vit à Chevilly-Larue avec son époux et ses 5 enfants.

Une réaction officielle de la nouvelle députée de La France insoumise (LFI)  fraichement élue dans la 7e circonscription du Val de Marne est attendue.

L’entourage de Rachel Kéké rappelle que la nouvelle députée est une syndicaliste et que «sa pensée politique s’est éveillée en 2019-2020 pendant la grève» de l’hôtel Ibis Batignolles. 

Quand la lutte syndicale se transforme en engagement politique

Première femme de ménage à siéger à l'Assemblée, Rachel Keke a rejoint l’hémycicle ce mardi 21 juin 2022. Elle a dédié sa victoire à ses collègues de l'hôtel Ibis Batignolles pour lesquels elle s'était battue pendant 22 mois pour obtenir de meilleures conditions de travail.

Rachel Kéké, l’une des figures les plus emblématiques des luttes syndicales et associatives sait que son passage à l’Assemblée nationale ne se fera pas de tout repos. Elle sait encaisser et résister aux coups.

Lire sur le même sujet: Législatives 2022, Rachel Kéké: voici l'ivoirienne qui a battu un ex-ministre

Lire aussi dans la rubrique DIASPORA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo