Cannibalisme et Effet Boomerang à Yaoundé
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: Cannibalisme et Effet Boomerang à Yaoundé :: CAMEROON

La criminalisation de la compétition politique au sein d’une élite tribale acquise à la confiscation villageoise, sauvage et brutale du pouvoir d’État au Cameroun…Ces criminels finissent donc tout naturellement par se tuer entre-eux, dans un retour prévisible de l’effet boomerang qui s’apparente à ce que Malcolm X appelait « la poule qui rentre au poulailler pour se percher ».

Ce type de régime est au fond très inefficace, car incapable de faire face à la réalité et se ronge toujours lentement. En effet, seule une véritable concurrence saine rend une formation politique plus fort et non plus faible.

Le régime de Yaoundé a cependant la mauvaise habitude de purger systématiquement son gouvernement de ceux qui en son sein sont intelligents, compétents et capables; puis de les remplacer par des loyalistes qui se livrent aux caprices et à la vision inerte du monde du Nnôm Ngui.

Ces sycophantes ne sont pas autorisés à contredire le président ou à poursuivre leurs propres agendas, à moins qu’ils ne s’alignent temporairement sur celui du Nnôm Ngui dont il prête littéralement allégeance. En effet, ces créatures sont des ultra-loyalistes, qui doivent entièrement leurs positions au patronage du Nnôm Ngui.

Comme le Nnôm Ngui, le guide le plus précis du comportement de ces sycophantes n’a jamais été leur point de vue sur une question particulière. Il a toujours été question du profil psychologique et de la disposition du Nnôm Ngui – sa paranoïa, la façon dont il se voit, son besoin désespéré d’être au centre du cycle de l’actualité, sa susceptibilité à la flatterie, sa fureur face aux affronts perçus et son profond instinct et sa susceptibilité viscérale.

En effet et malheureusement, comme le Nnôm Ngui, ses « créatures » sont des gens dont l’appétit grandit avec la mangeoire.

Ils ne sont pas contraints par le sens de l’État et la loi, mais uniquement par des activités qui leur profitent personnellement. Ainsi, toutes leurs décisions sont liées à leurs intérêts personnels. Ils passent tout leur temps à satisfaire tous leurs fantasmes de pouvoir; et d’éliminer toute personne qu’ils considèrent comme une menace pour leur pouvoir dictatorial et pathologique.

Aussi, nous sommes maintenant aux prises avec un chef et ses créatures dont les instincts et les actions sont diamétralement opposés à ce que le moment exige. Avec zéro contrainte restante et un pays vulnérable, malheureusement ce régime fixe la trajectoire des catastrophes qui s’annoncent désastreuses pour le pays pour les décennies à venir, si nous avons encore un pays d’ici là…

Institut du Comité de Libération des Prisonniers Politiques ICL2P / CL2P
http://www.cl2p.org 

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo