Marthe Ongmahan victime de chantage d’un membre du staff technique selon Thierry Roland Enom
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Marthe Ongmahan victime de chantage d’un membre du staff technique selon Thierry Roland Enom :: CAMEROON

Dans un extrait de l’émission diffusée sur vision 4 et coupé par nos confrères de Cfoot le journaliste reviens sur la polémique des deux listes publiées par Gabriel Zabo et la curiosité du retrait du nom de Marthe Ongmahan dans la liste finale.

Lundi 20 juin dans les premières heures de la mâtinées , la communication de la fédération camerounaise de football publie une liste de 26 joueuses retenues pour aller représenter le Cameroun lors de la Can au Maroc. Quelques minutes après , une deuxième liste est publiée par la fédération faisant disparaître la première. Des deux listes , une seule incongruité : le remplacement de Marthe Ongmahan par Ange Bawou les deux gardien de but pourtant présentes au stage.
Une situation que la fédération va expliquer par un communiqué où elle parle « d’erreur matérielle ».

Une explication qui me passe pas aux oreilles des observateurs avertis de la scène footballistique.

Pour Thierry Roland Enom ,:«Elle(Marthe Ongmahan) est victime du chantage d'un membre du staff technique », Thierry Roland Enom, sur l'affaire de la double liste chez les lionnes  «Je sais qu'il (Ernest Obama, NDLR) a pris ça sur lui, mais la faute n'incombe pas à la fédération camerounaise de football. On peut confondre Enom à Enow, ça peut se comprendre parce qu'il peut y avoir erreur de frappe entre "M" et "W"; Mais On ne confond pas Bawou à Ongmahan... L'équipe nationale féminine du Cameroun est le siège de la corruption, et des chantages de toutes sortes. Certains parents sont même obligés de céder parfois leurs titres fonciers pour voir leurs filles sélectionnées.   Il y a un cas particulier actuellement, celui des gardiennes de but... Il y a un problème Ongmahan dans cette sélection nationale... Elle est toujours présélectionnée, mais pas sélectionnée, parcequ'elle subit le chantage et le harcèlement d'un membre de l'encadrement technique. Nous restons patriotes pour le moment, le temps pour que la compétition se déroule d'abord. Dans d’autres circonstances nous pourrons citer et mettre les preuves à disposition : ça ne va pas »

Le journaliste a promis de revenir dans les prochains jours avec plus d’éléments sur le sujet... just Wait and see

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo