Alternance au SDF : John Fru Ndi balise le chemin pour Joshua Osih
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Alternance au SDF : John Fru Ndi balise le chemin pour Joshua Osih :: CAMEROON

Par un remaniement effectué le 07 juin dernier, le chairman écarte les obstacles à son premier vice-président, dont l’ex Sg Jean Tsomelou.

La transition à la tête du Social Democratic Front (SDF) se précise de plus en plus. Conscient de la guerre fratricide que se livrent à visage découvert ses héritiers présomptifs depuis bientôt quatre ans, le chairman Ni John Fru Ndi a pris une série de décisions le 07 juin 2022, lesquelles seront déterminantes pour l’avenir du parti.

Le président national du SDF a notamment remanié le secrétariat général et le shadow cabinet (commissions permanentes du parti), sans oublier le Comité exécutif national (en anglais National Executive Commettee (NEC)), « ceci dans le but de parvenir à une meilleure efficacité organisationnelle et de pourvoir aux postes vacants », a-t-il justifié hier jeudi 16 juin, face aux journalistes conviés en sa résidence de Yaoundé. En perspective, le congrès qui désignera le prochain président national l’an prochain. « Notre parti est engagé dans un exercice de renouvellement des structures sur le plan national qui aboutira à un congrès qui aura lieu courant 2023, selon le calendrier du Comité exécutif national », a-t-il ajouté.

Ainsi, à la tête du très stratégique secrétariat général, l’emblématique Jean Tsomelou cède sa place à sa filleule, Me Adeline Lord Djomgang, avocate et jusque-là Sg adjointe. Discrète mais active, elle exprime sa reconnaissance à son mentor et prend aussi la pleine mesure de ses nouvelles responsabilités. « Je voudrais dire merci au chairman pour la confiance qu’il a faite à ma personne.

Mais je ne saurais remercier le chairman sans remercier le sénateur Tsomelou qui, tout au long des cinq ans passés ensemble, j’ai fait mes classes auprès de lui, il m’a appris et j’ai bien appris comment tenir le secrétariat général. Et je crois que la tâche qu’on me confie aujourd’hui, je dois le faire dans un esprit de cohésion, de rassemblement, surtout dans un esprit fédérateur pour ramener tous les militants à la table, et non pas dans les querelles et les invectives », a-t-elle déclaré, émue. L’ex Sg est relégué au shadow cabinet en tant que président de la commission Agriculture et Développement rural.

Facteurs gênants

Dans ce même organe (shadow cabinet), comment ne pas remarquer l’éviction de Jean Robert Wafo au profit de Moïse Ngan Nguidjol comme président de la commission de l’Information et des Médias ? Le président national du SDF a également coopté de nouveaux membres. C’est le cas de Louis Marie Kakdeu, très en vue sur les questions économiques depuis que les effets de la guerre en Ukraine se font ressentir au Cameroun. Il est projeté à juste titre à la tête de la commission Économique, Finances et Commerce.

À l’analyse, les mouvements opérés au sein du secrétariat général et du shadow cabinet ne sont pas fantaisistes. Le chairman écarte ainsi des facteurs gênants pour son premier vice-président, Joshua Osih, perçu comme son dauphin préféré. Il l’a d’ailleurs indiqué à demi-mots aux journalistes. Alors qu’il était en voyage en Europe pour des problèmes de santé, il a appris avec déception que le Sg (Jean Tsomelou, Ndlr) était en conflit avec le premier vice-président. Pourtant son souhait était de voir les deux personnalités travailler ensemble pour le bien du parti. Quant à Jean Robert Wafo, il paie le prix de ses accointances présumées avec Jean Michel Nintcheu, le président régional pour le Littoral, qui lui, veut la tête de Osih.

Sanctions

Dans la même veine, Ni John Fru Ndi entend redresser le parti de la balance. Mais cela passe par des sanctions à l’encontre des fauteurs de troubles qui s’opposent à la nouvelle dynamique. « Qu’il soit bien clair que tout membre reconnu coupable d’avoir bloqué cet exercice sera sévèrement sanctionné. La vie de notre parti en dépend », prévient-il. Plusieurs signaux patents renforcent l’idée de la carapace que forme le chairman pour son vice-président. Par exemple, en 2018, Ni John Fru Ndi s’abstient de se porter candidat à l’élection présidentiel au profit de Joshua Osih. Malheureusement celui-ci termine 4ème parmi les 9 prétendants.

Le pire score du SDF à ce scrutin depuis 1992. Ce qui va valoir au candidat malheureux des inimitiés au sein de sa famille politique, notamment les foudres de son camarade Jean Michel Nintcheu qui le marquera littéralement à la culotte jusqu’aux élections législatives et municipales de février 2020. Là encore, le parti de la balance recule. Par la suite, le député Jean Michel Nintcheu va multiplier des sorties épistolaires pour vouer son camarade aux gémonies, l’accusant d’être la cause de cet échec cuisant. Il ira jusqu’à appeler à son expulsion du parti. Mais une fois encore le chairman a pesé de tout son poids pour couvrir son protégé.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo