L’activiste politique Wilfried Ekanga fait paniquer Yaoundé
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: L’activiste politique Wilfried Ekanga fait paniquer Yaoundé :: CAMEROON

L’activiste politique et militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun a eu une rencontre avec le président Français Emmanuel Macron. Au cours de laquelle il a passé au crible l’Etat de la démocratie au Cameroun. Ce qui n’a pas laissé le pouvoir de Yaoundé indifférent.

Bis repetita : a la suite de l’activiste Calibri Calibro qui avait intercepté Le président Macron sur la situation politique au Cameroun, Wilfried Ekanga a remis cà. Et la relation entre Yaoundé et Paris semble avoir pris un sérieux coup. LE QUOTIDIEN Mutations parle de  «Poussée d’adrénaline ». Un échange insolite entre le président français et un soutien de Maurice Kamto sur l’état de la démocratie au Cameroun provoque le courroux du pouvoir. 

Ce tête à tête Macron Ekanga a porté aussi sur la Transition Politique au Cameroun. Toute chose qui a  « fait paniquer Yaoundé » Le quotidien La Nouvelle Expression paraissant à Douala indique qu’Alors que le petit entretien que le président français a eu au hasard avec Wilfried Ekanga du Mrc lors d’une descente sur le terrain en région parisienne le 8 juin dernier allait passer inaperçu, c’est le régime de Yaoundé qui donne tous leurs poids aux propos du locataire de l’Elysée. Une fébrilité à Etoudi qui trahit la panique dans le sérail. (La Nouvelle Expression P.4)

Quant à Cameroon Tribune, le quotidien à capitaux publics, il s’agit de Propos irrespectueux sur le Cameroun et «Ça sent l’intox ». Dans un communiqué signé vendredi dernier, à la suite d’un échange entre le président de la République française, Emmanuel Macron, et l’activiste camerounais, Wilfried Ekanga, le gouvernement, par la voix du ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, exprime sa désapprobation face à ses sorties à répétition qui tendent à jeter le discrédit sur les institutions camerounaises et celui qui les incarne. Il invite par ailleurs le président français à ne pas se laisser distraire par des individus ayant pendule sens du patriotisme.  

 Sur le terrain de l’action quotidienne, le quotidien Le jour parle de  « l’Ouest sous la menace ». Le gouverneur de l’Ouest alerte sur une série d’attaques en préparation par les sécessionnistes, qui entretiendraient des cellules dans certaines localités de la Région.
 
Aussi bien que le journal Intégration qui annonce «La deuxième mort » de Mgr Jérôme Owono Mimboé : «La deuxième mort ». La sépulture du prélat a été profanée par les inconnus dans la nuit du 11 au 12 juin dernier à Nkometou près d’Obala. Une enquête ouverte. Pendant ce temps, le torrent de larmes ne tarit pas cinq ans après la disparition et la mise à sac de la tombe de Mgr Jean Marie Benoit Bala. 

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo