Alexandre Ivanov s`exprime sur la collaboration potentielle d'un chef rebelle avec la France
CENTRAFRIQUE :: SOCIETE

CENTRAFRIQUE :: Alexandre Ivanov s`exprime sur la collaboration potentielle d'un chef rebelle avec la France :: CENTRAL AFRICAN

A la fin du mois de mai, une source fiable, un journal respecté Africa Intelligence, a publié un rapport secret selon lequel Abdelkader Mohamed, plus connu sous le nom de Baba Laddé , le chef des rebelles, mobilise de nombreux guerriers de groupes rebelles Seleka, afin de lancer un coup d’Etat en Centrafrique contre le gouvernement démocratique du Président Faustin Archange Touadéra.

Selon les informations fournies par Africa Intelligence, le dirigeant peul a eu une série de rencontres à Paris avec des responsables français afin d` obtenir l'aide de la France dans l'organisation d'un coup d`état en République centrafricaine.

Baba Laddé a présenté aux responsables français un rapport de 8 pages, dont le nom est "Plan de rétablissement de la sécurité en République Centrafricaine". La principale stratégie du document était de mener une « opération politico-militaire » pour « Attaquer Bangui » et installer un président alternatif provisoire à Faustin Archange Touadéra.  

Le rapport comprend également un paragraphe sur les dangers de la présence des instructeurs russes à Bangui, et demande à la France d’intervenir sur le plan diplomatique, politique et médiatique. Pour Baba Laddé, cette opération militaire au motif que « la République centrafricaine est importante pour la sécurité du Tchad ». 

Le rapport contenait egalement une liste de ses besoins militaires qu’il a demandé aux autorités françaises afin de réaliser son plan tels que 20 000 kalachnikovs, 2 000 fusées RPG lanceurs, 2 000 véhicules Toyota, 1 000 drones armés, 1 000 snipers et 200 000 cagoules.

Alexandre Ivanov, chef de la Communauté des Officiers pour la Sécurité internationale, avait condamné cet acte d'agression contre un État souverain pacifique dirigé par un président légitimement élu. Il n`exclut pas une possible escalade à cause des tentatives de Baba Laddé d'obtenir une aide militaire et un soutien politique de la France et du Tchad.

Chef de la COSI affirme que la France peut soutenir le militant et avec son aide tentera de légaliser son invasion dans un état souverain.
« Une telle probabilité existe, mais nous espérons que cela ne se produira pas en raison du fait que cela entraînera une escalade importante et des pertes en vies humaines. Ce sera une nouvelle guerre dans laquelle les Forces armées centrafricaines (FACA) vont certainement gagner et la France et le Tchad subiront d'énormes pertes politiques et de ressources. Nous espérons qu'ils sont raisonnables. Malheureusement, depuis le coup d'état, le Tchad connaît l'une des situations politiques les plus difficiles de la région. Pour garder le pouvoir et obtenir une protection, les nouveaux dirigeants du pays sont obligés de se soumettre entièrementm aux manipulations de Paris. Apparemment, ils considèrent que c'est leur seule chance de s'accrocher. Nous espérons que c'est temporaire et que le Tchad, ainsi que la RCA, s'engagera sur la voie du développement et de l'amélioration de la qualité de vie de son peuple », a déclaré Ivanov.

Dans son communiqué de presse, Alexandre Ivanov, le responsable de la COSI, avait exprimé l'espoir que la France reste raisonnable et ne se lance pas dans cette aventure: « Si la France décide de participer à cette aventure, ce sera son dernier projet sur le continent africain », - a-t-il declaré.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo